En randonnée : cap sur la sécurité !

 
 
La montagne est un milieu naturel vivant qui demande une vigilance permanente.
je me suis informé

Partez du bon pied

  • Apprenez à reconnaître le balisage des sentiers de randonnée et à lire une carte. 
  • Choisissez votre itinéraire en fonction de votre condition physique et de votre expérience. Adaptez-le aux difficultés rencontrées : dénivelé, terrain, météo…
  • Vérifiez que les conditions sont réunies pour pouvoir partir en toute confiance 
  • L’ensemble des pratiquants est en bonne condition physique et motivé pour la randonnée ;   
  • La météo du jour est favorable et le terrain est praticable ;  
  • Le parcours est adapté au niveau le plus faible du groupe ;  
  • je m'entoure et je préviens un proche de mon itinéraire
    Si un problème survient, il est possible de faire demi-tour ou de suivre un itinéraire plus facile et plus court. 
  • La durée indicative d’un parcours peut être calculée sur une base d’environ 3 à 4 km/h, pour un dénivelé moyen de 300 mètres par heure, à moduler en fonction de votre forme et de votre niveau. 
  • Informez une personne de votre programme et de l’heure probable de votre retour ainsi que de votre itinéraire. Dans tous les cas, évitez de partir seul(e). Donnez sous enveloppe fermée vos identifiants / mot de passe en cas d'accident de vos applications mais surtout de votre ordinateur (compte Google, identifiant Apple, etc). Ainsi, il y de forte probabilité en cas de recherche  / localisation de pouvoir retracer votre parcous jusqu'à la fin de la batterie.  
  • Consultez régulièrement les prévisions de Météo France et prévoyez un itinéraire de remplacement ou n’hésitez pas à renoncer si les conditions s’annoncent défavorables. 
  • Réservez votre place à l’avance si vous prévoyez de passer la nuit en refuge de montagne. 

Soyez bien équipés

  • je m'équipe en conséquence
    De quoi vous alimenter et vous hydrater. 
  • Des vêtements adaptés à l’activité choisie et à la météo qui peut changer rapidement : de quoi vous protéger du soleil (lunettes, casquette, crème solaire), du vent (coupe-vent), du froid (pull, pantalon, bonnet, gants) et de la pluie.          ◦ Veillez à ce que les enfants aient un équipement bien adapté à leur gabarit. Un enfant est toujours plus sensible qu’un adulte et ses signaux d’alerte peuvent arriver trop tardivement.  
  • Un téléphone portable et les numéros d’urgence utiles (112).
  • Une carte détaillée du lieu et un gps (ou une boussole et un altimètre). Ne comptez pas uniquement sur votre portable : le réseau n’est pas toujours disponible en zone montagneuse.
  • Un couteau, un sifflet et une lampe de poche ou frontale  
  • Une trousse de premiers secours (pansements, bandes...) avec une couverture de survie.

Gédéon Pochat de l'équipe de France de ski-alpinisme, raconte une expérience dont il se serait bien passé : "Je n'avais pas pris le matériel nécessaire, alors quand vous partez en montagne emportez : téléphone, coupe-vent, couverture de survie"

je reste sur un sentier balisé

Gardez le cap pendant votre sortie

  • Sachez renoncer, faire demi-tour ou raccourcir votre sortie si vous êtes fatigué(e), si les conditions de pratique se dégradent ou si un membre du groupe n’est plus en mesure de suivre le rythme.
  • Restez toujours localisable et traçable
  • Qu'elle que soit votre activité, respectez les autres usagers de la montagne et les sites.
  • Soyez particulièrement vigilant avec les enfants. Ils ont tendance à se dépenser sans compter, à se déshydrater et à s’épuiser rapidement.
  • Soyez également vigilant avec les tout-petits. Lorsque vous les transportez sur le dos (risques de coups de soleil, déshydratation, refroidissements, etc.).

En forêt, ne fumez pas, ne jetez pas de mégots, n’allumez pas de barbecue et respectez les interdictions d’accès aux sites.

A l’approche d’un troupeau et des chiens de protections (Patou), gardez vos distances et surveillez votre comportement.

je tiens compte de ma forme

En cas de problème, essayer autant que possible de ne pas paniquer et montrez-vous solidaires.

  • Protégez les victimes en les mettant à l’abri d’un nouvel accident, du vent, du froid, sans pour autant mettre votre vie et celle des autres en danger.
  • Alertez (ou faites alerter) les secours en précisant : votre nom, le numéro de téléphone où vous rappeler, le lieu de l’accident (commune, lieu dit, versant, altitude, caractéristiques du milieu…), l’heure et la nature de l’accident (chute, malaise…), le nombre et l’état des personnes impliquées, les premières mesures prises et gestes effectués, les conditions météorologiques sur le site.
  • Apportez les premiers soins et effectuez les gestes de secourisme adaptés en fonction de vos connaissances et de l’état de la victime. Rassurez et réconfortez le blessé. Surveillez en permanence l’évolution de son état.

Trails : ne partez pas à la légère !

  • je choisis un parcours de mon niveau
    Restez sur les sentiers (ne suivez pas l'exemple de certain traileur professionnel qui courent sur des arêtes car ils sont avant tout guide de haute montagne) 
  • Emportez de quoi vous couvrir (coupe-vent, vêtement sec,) pour lutter contre l'hypothermie en cas de problème
  • Emportez de quoi vous orienter (boussole, carte, GPS dont vous avez appris à vous servir) --> pas de balisage comme en course 
  • Emportez une lampe de secours et une trousse de secours. 
  • Evitez de courir seul ! (en cas d’accidents, chute de pierres... personne ne sera là pour vous aider !)