La fièvre catarrhale ovine (FCO), encore appelée fièvre catarrhale du mouton ou maladie de la langue bleue ("bluetongue") est une maladie virale des ruminants transmise par des moucherons du genre Culicoïdes (arbovirose).

 
 
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Cette maladie est strictement animale et n'a aucune incidence sur la qualité des denrées. Vingt-sept sérotypes différents ont été identifiés jusqu’à présent et le pouvoir pathogène du virus varie considérablement d’une souche à l’autre. Certains sérotypes peuvent engendrer des retards de croissance chez les animaux malades, la mort de certains animaux et des avortements chez les femelles infectées, tandis que d'autres sérotypes ne présentent aucune pathogénicité.  La mesure de lutte la plus efficace connue à ce jour est la vaccination.

La fièvre catarrhale du mouton est une maladie répertoriée dans la liste des maladies du code sanitaire pour les animaux terrestres de l’organisation mondiale de la santé animale (OIE) doit à ce titre faire l’objet d’une déclaration obligatoire auprès de l’OIE. Son apparition sur un territoire entraîne des restrictions commerciales sévères qui concernent les animaux des espèces sensibles à la maladie (ovins, bovins, caprins principalement) et leur semence, ovules et embryons.