Animaux d'élevage

 
ruches © Sylvain Poujois

A lire dans cette rubrique

  • Abattage d'animaux accidentés
    Seuls les animaux accidentés depuis moins de 48 heures, des espèces bovine, équine, porcine et des grands gibiers ongulés d’élevage peuvent être abattus pour cause d'accident dans un abattoir.
  • Abeilles et ruchers
    Chaque année, que le cheptel évolue ou pas, l'apiculteur doit déclarer le nombre de ruches et l'emplacement du rucher entre le 1er septembre et le 31 décembre.
  • Aquaculture
    Conditions sanitaires requises pour les exploitations aquacoles
  • Aviculture et biosécurité
    Mesures de protection des élevages avicoles vis à vis de l'inluenza aviaire hautement pathogène
  • Cadavres animaux et équarrissage
    La collecte et la destruction des cadavres d’animaux est soumise à règlementation.
  • Chiens dangereux
    Les chiens susceptibles d'être dangereux sont classés en 2 catégories (chien de garde et de défense et chien d'attaque).
  • Désignation d'un vétérinaire
    Les détenteurs d'animaux d'élevage sont tenus de désigner un vétérinaire sanitaire attaché à leur exploitation.
  • Fête de l'Aïd
    L'Aïd El-Adha débutera le 11 août 2019 : il est conseillé de réserver le plus tôt possible auprès des abattoirs agréés par l’État.
  • Frelon asiatique
    Le frelon asiatique est un prédateur des abeilles qui menace la filière apicole française.
  • Influenza aviaire et niveau de risque
    Les mesures de confinement des oiseaux d'élevages et de basses-cours sont prescrites en cas de risque "élevé" ou "modéré".
 

Contact DDPP

Direction départementale de la protection de la population (DDPP)

Service santé, protection animales et environnement (SPAE)

Nos coordonnées