Insertion par l'hébergement et le logement

 
 

Act'Habitat : une association d'intermédiation locative

L'intermédiation locative peut prendre 2 formes :  

  • la location sous location : location d'un appartement par l'association qui le sous loue à un ménage en difficulté
  • la gestion locative adaptée : prise en gestion d'un appartement par l'agence immobilière à vocation sociale, qui assure une gestion sociale, le bail liant directement le propriétaire et le locataire
immeuble © DDCS

Elle concerne les personnes, et notamment les familles, déjà entrées dans un processus d'insertion. L'objectif est de constituer une solution alternative à des formes d'hébergement insatisfaisante, une solution d'accès au logement progressive et un moyen de développer une offre nouvelle dans le parc privé.

Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement (FNAVDL)

Ce fonds institué en 2011 permet le financement de mesures d'accompagnement social par l’État, pour permettre aux ménages d'accéder au logement de droit commun en bénéficiant d'un soutien de la part d'opérateurs du secteur associatifs dédiés. L'AVDL permet également d'accompagner des ménages fragilisés et/ou menacés d'expulsion pour assurer un maintien dans les lieux.

Initialement prévu pour des ménages bénéficiaires du DALO, la loi de Finances de 2013 est venue élargir le périmètre d'intervention du FNAVDL au profit de ménages non bénéficiaires du DALO et qui plus largement relèvent des politiques d’hébergement et d’accès au logement.

Voir notre page Commission départementale de médiation (COMED) et droit au logement opposable (DALO)

Service intégré d'accueil et d'orientation (SIAO) au 115

115 opératrice

Le SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation hébergement d'insertion propose des solutions de logement et d'hébergement adaptées à leurs besoins à des personnes en difficulté sociale. En Haute-Savoie, il est porté par la Croix-Rouge et a pour mission de réguler l'attribution des places d'hébergement d'urgence et veiller à la continuité de la prise en charge, coordonner les acteurs de la veille sociale et contribuer à l'observation locale de l'hébergement d'urgence.

Toute l'année, les personnes en détresse sociale peuvent bénéficier d'un accueil de jour ou d'un hébergement d'urgence pour la nuit.

Ce dispositif d'hébergement d'urgence est renforcé pendant les périodes hivernales avec l'ouverture de places supplémentaires, ce qui se traduit par une veille quotidienne sur les besoins et les disponibilités. Des équipes mobiles de terrain et des maraudes sont également assurées tous les soirs par l'Ordre de Malte et la Croix-Rouge.

Lieux d'accueil

Centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Les CHRS constituent l'un des principaux dispositifs participant à la lutte contre l'exclusion, accueillant des personnes admises à l'aide sociale et connaissant des difficultés familiales, économiques, sociales, d'insertion, de santé, de logement, souvent cumulées. L'objectif est d'accompagner ces personnes vers un "retour à la normale" quand cela est possible.

Un contrat de séjour est signé entre le directeur de la structure et la personne, qui lui fixe des objectifs et un projet de vie, quel qu'il soit. Un bilan individuel est dressé au bout de 6 mois de prise en charge.

En Haute-Savoie, il y a 12 CHRS et quelques dizaines de places de centre d'hébergement et de stabilisation (CHS), intermédiaires entre l'hébergement d'urgence et le CHRS.

Résidences sociales

Ce sont des logements-foyers qui constituent une solution de logement meublé temporaire pour des ménages ayant des revenus limités, des difficultés à accéder au logement ordinaire, mais dont le maintien en structures d'hébergement ne se justifie plus.

Pensions de famille

Elles s'adressent aux personnes de plus de 40 ans, disposant de peu de ressources, en situation d'isolement ou d'exclusion lourde et éprouvant de grandes difficultés à s'adapter à un logement individuel autonome. L'organisation et l'animation quotidiennes sont assurées par un hôte qui assure une présence quotidienne.