Bilan de la construction neuve et de la demande locative sociale : conjoncture de mars à mai 2022

 
 

Évolution de la construction neuve

Cette deuxième note de l’année est élaborée à partir des données consolidées jusqu’à fin mai 2022 sur 12 derniers mois glissants.

Les logements sur un an

Concernant les logements autorisés, la construction a augmenté aussi bien sur le territoire national (17,1 %) que régional (14,6 %) ou départemental (3,9 %). 10600 autorisations de construire ont été délivrées contre 10200 un an plus tôt.

Cette augmentation est directement liée à la hausse importante des constructions des logements individuels groupés qui ont augmenté de 9,1 % sur les 12 derniers mois glissants (à fin mai 2022) en Haute-Savoie. Cette hausse est encore plus significative au niveau régional (19,8 %) et national (31,1 %).

Concernant les logements commencés, la construction, au global, baisse en Haute-Savoie (-14,7 %) avec seulement 9300 logements commencés sur les 12 derniers mois glissants (à fin mai 2022). Cette tendance est similaire au niveau régional (-2,7 %) mais reste stable au niveau national (0,3%).

La construction des logements collectifs et en résidences baisse significativement au niveau départemental (–21 %) tout comme au niveau régional (–8,9 %) et national (-5,4 %).

A contrario, l’analyse des données montre que la construction des logements individuels purs augmente de 10,6 % en région AURA et de 11,5 % en France Métropolitaine alors qu’elle reste stable sur le département de la Haute-Savoie.

Toutefois le nombre de logements autorisés sur les 12 derniers mois glissants, ramené à 1 000 habitants, met toujours en évidence le dynamisme du département, par rapport à la région et à la France (hors Mayotte) :

Haute-Savoie : 12,8 ‰, Auvergne-Rhône-Alpes : 8,6 ‰, France : 7,2 ‰.

Les logements sur le trimestre uniquement (mars à mai 2022)

Concernant les logements autorisés, au niveau départemental, une hausse du nombre de permis de construire est observée par rapport à la même période de l’année précédente : 3020 logements contre 2 280 logements un an plus tôt, soit une hausse de 32,5 %. Cette augmentation est de 17,7 % au niveau national (129560 logements) et de 14,6 % au niveau régional (17 950 logements).

Le nombre de logements commencés a par contre baissé de 36,5 % au niveau départemental (2 190 logements), de 11,9 % au niveau régional (12830 logements) et de 5,2 % au niveau national (90930 logements). Cette baisse très significative s’explique par le contexte économique

Logements autorisés et commencés en date réelle série "estimation date réelle" mars à mai 2022 (Sitadel) : tableau récapitulatif et graphique
Conjoncture mars 2022 - mai2022 : Logements autorisés et commencés - synthèse

Conjoncture mars 2022 - mai2022 : Logements autorisés et commencés - synthèse

Les locaux (en m² de surface de plancher) sur un an

En Haute-Savoie, pour le secteur non résidentiel, la surface des locaux autorisés est en baisse de 5,8 % sur les 12 derniers mois glissants (à fin mai 2022). Cette baisse est particulièrement marquée pour le secteur du bâtiment industriel (-50,2 %) et des entrepôts (-44,8 %). A contrario la surface des locaux autorisés augmente pour le commerce (+31,2 %) et l’exploitation agricole ou forestière (+18,4 %).

Sur la région AURA, la surface des locaux autorisés augmente (+19 %), tout comme en France (+9,7 %).

La surface des locaux commencés, sur le département, est quant à elle en augmentation de 5,1 %, avec 369 997 m² de surface de plancher mis en chantier sur les 12 derniers mois glissants. La tendance est similaire en France (+8,3 %) mais légèrement moins significative en région AURA (+1,5 %).

Les locaux (en m² de surface de plancher) sur le trimestre uniquement (mars à mai 2022)

la surface des locaux autorisés en Haute-Savoie a baissé de 11,1 % par rapport à la même période un an plus tôt, contrairement à la situation régionale (+36,9 %) et nationale (+10 %). Sur le département de la Haute-Savoie, la baisse concerne principalement le domaine des entrepôts (-45 %) et celui du commerce (-23,4 %). A contrario, il est à noter une augmentation dans le domaine de l’hébergement hôtelier (+17,1 %).

La surface des locaux commencés a fortement augmenté à l’échelle du département (+82 %). Cette augmentation est moins importante au niveau régional (+25,6, %) et nationale (+20,2 %). En Haute-Savoie, il y a une très forte augmentation dans le domaine du bâtiment industriel (+1 221,4 %), et du commerce (+271,6 %). A contrario, une baisse de 39,7 % est constatée dans le domaine des bâtiments de service public et de 30,7 % dans celui de l’artisanat.

Les locaux (en m² de surface de plancher) sur un mois (mai 2022)

La surface des locaux autorisés a baissé de 6,3 % contrairement aux tendances régionale (+22 %) et nationale (+6,2 %). Cette baisse est significative dans le domaine de l’artisanat(-78,4 %),et des bureaux (−51,8 %). En revanche il y a une hausse importante dans le domaine de l’hébergement hôtelier (+229,8 %) et dans le domaine du bâtiment de service public (+63,3 %).

Toujours sur le mois de mai 2022, la surface des locaux commencés a baissé de 16,5 % à l’échelle du département. Cette baisse est majoritairement due à une diminution de la surface des locaux commencés dans le domaine des bâtiments du service public (-70,1 %), et de l’hébergement hôtelier (-62,9 %). À l’inverse, une hausse importante est constatée dans le domaine des bureaux (+277,9 %) et des entrepôts (+104,6 %).

La surface des locaux commencés a augmenté au niveau régional (+1,6 %) et national (+6,4 %).

Locaux autorisés et commencés en date réelle série "estimation date réelle" mars à mai 2022 (Sitadel)

Conjoncture mars 2022 -  mai 2022 : Locaux autorisés et commencés - synthèse

Conjoncture mars 2022 - mai 2022 : Locaux autorisés et commencés - synthèse

  • Le nombre de logements commencés est en diminution, mais il est à noter que le nombre de logements autorisés augmente sur le dernier trimestre.
  • Le nombre de locaux autorisés est en baisse sur le département alors que le nombre de locaux commencés est en hausse sauf pour le mois de mai 2022.

Ces constats peuvent s’expliquer par les difficultés des entreprises à se fournir dans certains matériaux de construction, qui sont de plus en plus chers et qui pour certains se font rares. L’augmentation globale du coût de construction, en lien avec la guerre en Ukraine, a un fort impact sur le marché de la construction neuve.

Demande locative sociale

source : système national d'enregistrement (SNE)

Fin mai 2022, 27231 ménages sont en attente d’un logement locatif social. En dix mois, la demande a fortement augmenté (+6,1 %). Il est à noter que les ménages non éligibles à un logement social (ressources > à 130 % des plafonds HLMHabitations à loyer modéré) ont augmenté de 16,8 %. Cela traduit la forte tension du logement dans le département, les ménages n’arrivant pas à se loger dans le secteur privé, ils effectuent une demande de logement social.

Fin mai 2021, 88 % des demandeurs ont des revenus leur permettant d’entrer dans un logement social de référence de type PLUS (ressources < 100 % des plafonds HLMHabitations à loyer modéré) et 61,8 %, dont les revenus sont inférieurs à 60 % des plafonds HLMHabitations à loyer modéré, peuvent prétendre à un logement très social de type PLAIprêt locatif aidé d'intégration.

Alors qu’en moyenne depuis trois ans, 4 793 attributions sont réalisées annuellement dans le parc HLMHabitations à loyer modéré, la pression moyenne en Haute-Savoie, hors demandeurs déjà logés en HLMHabitations à loyer modéré, est de 4,5 points (soit plus de 4 demandeurs pour 1 logement attribué).

Recours aux dispositifs d’aide à la rénovation énergétique (Infocentre Anah)

Deux dispositifs nationaux pour la rénovation énergétique des logements du parc privé font l’objet d’un suivi localement :

  • Ma Prime Rénov’ calculée en fonction des revenus des ménages et des travaux réalisés
  • Ma Prime Rénov’ Sérénité pour les ménages les plus modestes réalisant des travaux de performance énergétique avec un gain minimum de 35 %.

Sur le premier trimestre de l’année 2022, le nombre d’aides MPR sollicitées est en forte augmentation par rapport au premier trimestre 2021, avec globalement un doublement du montant des travaux réalisés. Ce sont de très bons signaux pour la rénovation énergétique des logements qui sont en cohérence avec la mise en place du service public de la performance énergétique de l’habitat au 1er juillet 2021 en Haute-Savoie, concourant à une meilleure communication et connaissance du dispositif.

À l’inverse, le dispositif Ma Prime Rénov' Sérénité (anciennement Habiter Mieux Sérénité) est moins sollicité qu’au premier trimestre 2021. L’augmentation du gain énergétique attendu pour bénéficier de l’aide (de 25 % à 35 %) courant 2021 peut expliquer en partie ces résultats.

Par ailleurs, au regard de contexte économique actuel, les ménages semblent davantage s’orienter vers des actions par geste (d’où l’augmentation du nombre de MPR) plutôt que sur des bouquets de travaux plus performants mais aussi plus onéreux.