Impact de la pente sur l'exploitation forestière

 
 

La topographie influence les modes d'exploitation forestière.

La topographie influence les modes d'exploitation forestière. Sur des pentes modérées, inférieures à 30%, les bois peuvent être débardés par tracteur. Sur des pentes de 30 à 70%, le débardage par voie aérienne (câble) doit être mis en œuvre. Mais, au-delà de cette valeur, les bûcherons ne peuvent plus exercer leur activité dans de bonnes conditions.

Il est donc pertinent de connaître et de représenter, sur les territoires haut-savoyards, la part des forêts situées sur des pentes supérieures à 70%, forêts où l'exploitation forestière par tracteur ou par câble n'est pas envisageable de nos jours.

3 géographies distinctes

La cartographie qui résulte de l’analyse de cet indicateur par commune donne évidemment de la Haute-Savoie une image en totale conformité avec les données de la géographie physique : le département est en somme partagé en trois bandes grossièrement parallèles, correspondant respectivement aux ensembles suivants :

  • l’Avant-pays, territoires à dominante de collines et de plateaux, où la part de la forêt située en forte pente est minime,
  • les Préalpes (Bauges, Bornes, Aravis, Giffre, Chablais), massifs où le relief peut être localement très marqué, et où les forêts situées sur des pentes supérieures à 70% représentent de 10 à 30% de la surface forestière,
  • les massifs centraux alpins (en Haute-Savoie, principalement le massif du Mont-Blanc), qui recèlent les plus grandes fréquences de pentes accentuées et où, de ce fait, la part des forêts situées en fortes pentes est habituellement supérieure à 30%.

De cette analyse ressort l’incidence réelle de la pente sur l’exploitation forestière : à peu près la moitié de l’espace départemental est affecté par la non-exploitabilité de plus de 10% des surfaces forestières.

Sources : RGD© - IGN-BD Topo® (MNT) - IGN-BD Carto® (protocole MEEDDAT-MAP-IGN 24-07-2007)