Activité professionnelle dans l’exploitation de la forêt

 
 

Dans la chaîne de transformation de la filière, la ressource forestière est d’abord prise en charge et valorisée par les activités d’exploitation forestière : abattage, débardage (évacuation des grumes de la parcelle forestière jusqu’à la route), transport vers les sites de transformation, mais aussi, pour le bois énergie, débitage et fendage des bûches, et déchiquetage pour les plaquettes forestières.

Un maillon visible

En 2011, la Haute-Savoie compte 119 entreprises d’exploitation forestière, chiffre assez consistant, qui fait ici de ce maillon un ensemble bien visible (bien qu’il s’agisse pour la plupart d’entreprises unipersonnelles) et plutôt présent dans la vie de la filière. En fonction de leur activité, ces entreprises sont réparties comme suit :

  • 93 entreprises de travaux forestiers
  • 10 entreprises de transport
  • 16 entreprises de bois énergie (production de plaquettes, bois bûche...)

Un tissu dense, mais une activité fragile

Mis à part la frange occidentale du département, au demeurant peu forestière, l’espace haut-savoyard bénéficie d’une assez bonne répartition territoriale des entreprises de l’amont, notamment pour les travaux forestiers. En dépit de la fragilité qui affecte structurellement ce maillon (instabilité de la charge de travail, modicité des prix, pénibilité et risques du travail, individualisme et isolement des entrepreneurs, faible attirance pour le métier chez les jeunes...), la cartographie souligne en effet le caractère de tissu et de service de proximité que conserve en Haute-Savoie cette activité essentielle pour l’économie de la filière.

Le maintien de ces entreprises est en effet stratégique, pour la valorisation et la pérennité de la ressource forestière, et pour l’approvisionnement des entreprises de 1ère transformation.

Sources : enquête DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt-SERFOBE © - IGN-BD Carto® (protocole MEEDDAT-MAP-IGN 24-072007)