Petites villes de demain : 19 villes de Haute-Savoie vont bénéficier de ce nouveau programme d’accompagnement

 
 
Petites villes de demain

19 villes de Haute-Savoie vont bénéficier du programme petites villes de demain visant à conforter le rôle structurant de communes de moins de 20 000 habitants

Il s’agit, en partant d’un projet global de revitalisation à la main de chaque collectivité bénéficiaire, de donner aux élus les moyens de concrétiser leurs projets et de conforter la fonction de centralité dynamique et attractif des petites villes appelées à bénéficier du dispositif.

Conçu pour soutenir au plan national 1000 communes et intercommunalités sur 6 ans (2020-2026), le programme Petites villes de demain va concerner en Auvergne-Rhône-Alpes plus de 120 villes.

Conçu pour soutenir au plan national 1000 communes et intercommunalités sur 6 ans (2020-2026), le programme Petites villes de demain va concerner en Auvergne-Rhône-Alpes plus de 120 villes.

En Haute-Savoie, ce sont 19 villes qui vont être soutenues dans ce cadre

  1. Alby-sur-Chéran
  2. La Balme-de-Sillingy
  3. Bonneville
  4. Chamonix-Mont-Blanc
  5. Cluses
  6. Cruseilles
  7. Evian-les-Bains
  8. Faverges-Seythenex
  9. Fillière
  10. Groisy
  11. Marignier
  12. Marnaz
  13. La Roche-sur-Foron
  14. Saint-Jeoire
  15. Sallanches
  16. Scionzier
  17. Taninges
  18. Thônes
  19. Viuz-en-Sallaz

Ce qu'il faut retenir :

  • il doit être considéré comme étant un accélérateur des transitions territoriales, notamment en termes d’écologie et de résilience
  • il doit permettre de palier les difficultés incarnées par la conjugaison souvent d’une difficulté d’accès aux services publics, de vacances commerciales en grand nombre et d’une consommation excessive de terres agricoles ;
  • il constitue un programme ambitieux, qui est appelé à s’adapter aux besoins et aux réalités concrètes des territoires. Le dispositif va mobiliser des moyens conséquents (3 milliards d’euros pour les 6 prochaines années), qui résultent de la mobilisation de plusieurs partenaires nationaux (en particulier les ministères de la cohésion des territoires et de la transition écologique, la Banque des territoires, l’ANCT, le CEREMA et l’ANAH) et pourront être complétés par la mobilisation des collectivités partenaires du programme et par les crédits du plan de relance ;
  • son lancement intervient au moment où notre pays connaît une crise sanitaire et économique sans précédent. Pour y faire face, l’État a décidé d’engager un plan de relance de 100 milliards d’euros, dont une partie importante des crédits est territorialisée.
  • trois piliers le structurent :
    • un fort soutien en ingénierie (subvention d’un poste de chef de projet jusqu’à 75%, apport d’expertises externes...),
    • des mesures thématiques ciblées,
    • la mise en réseau des villes retenues pour favoriser l’innovation et l’échange d’expériences.

Pour en savoir plus : agence-cohesion-territoires.gouv.fr/petites-villes-de-demain-45