Synthèse de l’accidentologie des pratiques sportives en montagne en Haute-Savoie. Saison d’hiver 2020-2021

 
 
monoskieur et skieurs sur une piste © Jessica Vittorini

La fermeture des remontées mécaniques dans les stations de sports d’hiver, en raison de la situation sanitaire liée au COVID 19, a eu un impact direct sur l’accidentologie de montagne lors de cette saison hivernale. Ne seront présentées ici que les données concernant l’accidentologie en zone de montagne ou sur domaine skiable nordique, l’accidentologie sur les domaines skiables alpins étant quasiment nulle en raison de la fermeture des téléskis, télésièges, télécabines et autres systèmes de remontées mécaniques.

Accidentologie hors domaines skiables alpins sur la période du 1er décembre 2020 au 30 avril 2021.

Quelle que soit l’activité sportive pratiquée, on note une nette augmentation du nombre d’interventions des secours en montagne concernant les pratiques en dehors des domaines skiables alpins. Les accidents de ski de randonnée, de randonnée à pied, de randonnée en raquette, de ski de fond, de luge ont été beaucoup plus nombreux lors de la saison hivernale 2020-2021 que lors des 2 saisons précédentes, en raison des changements de pratiques qui se sont déplacées des domaines skiables alpins vers les domaines skiables nordiques ou les zones de montagne.

Le nombre de pratiquants en ski de randonnée, en randonnée à pied et en ski de fond a augmenté très fortement lors de cette saison hivernale.

Le nombre d’accidents a donc augmenté lui aussi fortement pour ces trois activités, passant de :

  • 49 blessés en ski de randonnée en 2020 à 138 blessés en 2021,
  • 40 blessés en ski de fond en 2020 à 84 blessés en 2021,
  • 15 blessés en randonnée à pied en 2020 à 46 blessés en 2021.

2 à 3 fois plus d’accidents ont donc été relevés dans ces 3 domaines d’activité sportive hivernale lors de cette saison.

Il est à noter la faible proportion de personnes étrangères secourues (environ 8%) qui s’explique par les restrictions sanitaires liées au COVID 19 limitant la présence des étrangers en France sur cette période.

Ces chiffres d’accidentologie restent néanmoins très faibles (505 interventions) pour une saison hivernale normale, en comparaison des accidents relevés en montagne habituellement, zone domaine skiable et zone montagne cumulées (9656 interventions en 2019-2020 et 11288 interventions en 2018-2019).

16 personnes sont tout de même décédées sur cette période, principalement lors des activités de randonnée, que ce soit à pied, en raquette ou en ski.