Balade en famille ou sortie sportive : ne perdez pas les pédales à vélo !

 
 

Savoir rouler à vélo

  1. Savoir pédaler : maîtriser les fondamentaux du vélo. Il s’agit d’acquérir un bon équilibre et d’apprendre à conduire et piloter son vélo correctement : pédaler, tourner, freiner.
  2. Savoir circuler : découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé. Il s’agit de savoir rouler en groupe, communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction, et découvrir les panneaux du code de la route.
  3. Savoir rouler à Vélo : circuler en situation réelle. Il s’agit d’apprendre à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique.

www.savoirrouleravelo.fr

Être bien équipé et visible

Être bien préparé en VTT, VTT de descente et VTT à assistance électrique (VTTAE)

Sport nature et familial par excellence, le VTT nécessite tout de même une bonne préparation, un bon équipement approprié et doit se pratiquer en tenant compte de certaines règles de sécurité pour éviter les accidents.

  • VTT © Jessica Vittorini
    Avant chaque sortie, vérifiez l’état du vélo : serrages des roues, pression des pneus, freins, direction…
  • Choisissez un parcours adapté à votre expérience et au niveau du plus faible du groupe. Prenez conseil auprès des professionnels ou des offices de tourisme
  • Pensez à vous équiper d’un avertisseur sonore afin de pouvoir signaler votre présence
  • Emportez une trousse de réparation, (pompe, rustine, démonte pneu, chambre à air…)
  • Suivez la signalétiques et ne quittez pas les chemins balisés
  • Adaptez votre vitesse en toutes circonstances et éventuellement, descendez du vélo à l’approche d’une section dangereuse ou trop difficile
  • Baissez systématiquement la selle avant d’aborder une descente, afin de diminuer le risque de chute
  • Quelle que soit votre activité, respectez toujours les autres usagers de la montagne. Randonneurs, bikers, trailers : tous passionnés de nature, tous respectueux de l’autre
  • Équipez-vous soigneusement : assurez-vous que votre matériel réponde aux normes de certification de l’activité pratiquée et vérifiez visuellement son usure :
    => Vérifiez le bon état visuel du casque : mousse intérieure intacte, aspect visuel correct, bon fonctionnement du système de rétention et du système de fermeture
    => Vérifiez que l'équipement individuel de protection (EPIéquipement de protection individuelle) soit toujours dans sa durée de vie : le fabricant indique dans sa notice la durée de vie de son équipement, au delà de la quelle il faut changer l'EPIéquipement de protection individuelle (casque, 5 ans en moyenne)
    => Conservez le casque dans un endroit sec et à l'abri du soleil
    => N’apportez pas de modification / réparation à votre équipement
    => Vérifiez la présence du marquage CE de manière lisible, distincte et indélébile
    => Vérifiez que le casque est bien adapté à la taille de votre tête (notamment pour les enfants)
    => N’achetez jamais de casques d'occasion ! Pour la pratique du parapente et  du VTTvélo tout terrain, les casques sont régis par les dispositions du règlement 2016/425 du parlement européen et du conseil du 9 mars 2016 relatif aux équipements de protection individuelle et plus particulièrement par les dispositions du code du sport

A l’approche d’un troupeau et des chiens de protections (Patou), gardez vos distances et surveillez votre comportement.

VTTvélo tout terrain de descente : un sport réservé aux initiés

  • Ne vous engagez pas sans avoir été initié(e) à cette pratique très spécifique
  • Utilisez un équipement adapté : casque intégral, gants, coudières, genouillères, protège-tibias, protection dorsale.
  • Reconnaissez les sauts avant votre premier passage
  • Apprenez à "chuter" auprès d’un moniteur pour minimiser les risques d’accidents graves
  • Engagez-vous sur un parcours adapté à votre niveau (du vert, le plus facile, au damier noir réservé aux élites)
    VTT de descente, signalétique

    signalétique

VTTAE

VTTvélo tout terrain à assistance électrique (VTTAE) : le sport pour tous mais pas sans règles

Le VTTAE connait un engouement croissant du public. Il permet en effet de faire tomber les barrières de la difficulté physique de cette discipline sportive en offrant à un plus large public la possibilité d’effectuer des balades.
• Ne surestimez pas votre niveau, l’assistance ne supprime en aucun cas les difficultés techniques du VTTvélo tout terrain. Faites appel à un professionnel pour votre première mise en main.
• Le poids du VTTAE, plus important qu’un VTTvélo tout terrain , constitue une difficulté supplémentaire et rend les portages quasiment impossibles. Préparez d’autant plus votre itinéraire.
• Lorsqu’il faut pousser le vélo, pensez à utiliser le mode d’assistance "marche" (mode walk), qui permet de faire avancer le vélo jusqu’à 6 km/h.
• Veiller à l’autonomie du vélo. Le froid peut engendrer une baisse rapide de votre batterie.

Des fiches et des vidéos pour vous aider à vous préparer

Avoir conscience de ses choix de pistes

Je reconnais les sauts avant le 1er passage

Comment chuter ?

Un accident ? je fais le 112