Lutte contre l’abandon et la maltraitance

 
 
L’abandon est passible de 3 ans d’emprisonnement et 45000€ d’amende.

À l’approche de l’été, on organise ses vacances, son budget, ses activités... Mais il faut aussi penser à son animal de compagnie. Il est impératif de penser notamment à une solution de garde de son animal de compagnie si vous décidez de partir en vacances sans lui.

En France, l’abandon est un acte passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Avec une période estivale souvent marquée par de nombreux abandons, il est donc nécessaire de le rappeler : être propriétaire d’un animal de compagnie, c’est en être responsable ! De plus avec les fortes chaleurs, les soins quotidiens doivent être adaptés. Laisser un animal seul et trop longtemps est dangereux.

Les bons réflexes

Un animal de compagnie n'est ni un jouet, ni un consommable. L'adopter, c'est s'engager pour longtemps.


animaux fortes chaleurs

Vous faites face à de fortes chaleurs ? Prenez des précautions

  • Pensez à renouveler fréquemment l’eau mise à sa disposition (toutes les 4h).
  • Assurez-vous qu’il mange à sa faim et en quantité raisonnable.
  • Continuez de lui faire faire une activité physique (jeu, promenade...) tout en étant raisonnable.
  • Garantissez-lui un accès à l’ombre et à des pièces fraîches. Ne le laissez pas seul dans une voiture !
  • Vérifiez l’état de ses coussinets face à la chaleur et le revêtement des sols.
  • Soyez vigilants aux signes de déshydratation (fatigue excessive, difficulté à s’alimenter...)
  • Précautions à prendre pour les professionnels sur agriculture.gouv.fr et Transport des animaux vivants

Signalez toute maltraitance animale

Les cas de maltraitance doivent être portés à la connaissance de la DDPP sur la page contactez-nous ou en renseignant la fiche de signalement et l'envoyant à la DDPPDirection départementale de la protection des populations ou sur ddpp-spae@haute-savoie.gouv.fr, avec les précisions suivantes :

  • Sujet "maltraitance animale"
  • Animaux concernés (espèces et nombre)
  • Maltraitances constatées
  • Présence d’animaux morts, blessés, malades, abandonnés
  • Date des faits
  • Détenteur des animaux
  • Localisation
  • En complément, si ces éléments sont connus : gendarmerie compétente, vétérinaires concernés, antécédents connus

Actes de cruauté sur les équidés

recommandations de la gendarmerie nationale

un numéro pour répondre à vos questions : 0.800.738.908

Votre contact

direction départementale de la protection des populations (DDPP)
Service vétérinaire – santé, protection animales et environnement
ddpp-spae@haute-savoie.gouv.fr
04 50 10 30 92