DGO 2023-2027

Document général d’orientations sécurité routière 2023-2027

 
 
DGO sécurité routière

Le 8 novembre dernier, Animya N’Tchandy, directrice de cabinet du préfet, accompagnée de Rachel Chapuis, coordinatrice sécurité routière et de Nicolas Ramella-Pezza, responsable de l’observatoire sécurité routière de la DDTdirection départementale des territoires, réunissait les acteurs de la sécurité routière dans le département pour lancer le document général d’orientations (DGOdocument général d’orientations) pour la période 2023-2027.

Le DGO constitue la feuille de route des services de l’État, ainsi que de l’ensemble des partenaires et acteurs impliqués dans la lutte contre l’insécurité routière (collectivités, gestionnaires routiers, associations...) pour les cinq années à venir. Son élaboration s’appuie sur l’analyse partagée de l’accidentalité routière et des actions de prévention menées en Haute-Savoie sur la période 2017-2021.

Ce document sert aussi de base à l’élaboration annuelle du plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR).

Ce premier échange a permis de dresser le bilan du dernier DGO . Celui-ci mettaient l’accent sur trois enjeux prioritaires :

Les jeunes

Les jeunes de 14 à 29 ans représentent 19% de la population, mais 39% des tués sur nos routes. Leur manque d’expérience, mais aussi leurs comportements à risques sont deux facteurs d’accidents qu’il convient de limiter.

Les seniors

Les seniors de plus de 65 ans représentent 14% de la population mais 18% des tués. Ils représentent 43% des piétons tués, mais leur responsabilité est également importante lors des accidents les impliquant, notamment par le non respect des règles de priorité.

Les deux-roues motorisés

Bien que ne représentant que 3% du trafic, les deux-roues motorisés représentent 35% des accidents mortels et 28% des tués. Le développement de la maîtrise ainsi que les modifications de comportement suivant les conditions de conduite sont primordiales notamment pour les conducteurs de cylindrées supérieures à 125 cm³.

et sur deux thématiques soumises à une attention particulière :

Le risque routier professionnel

36% des tués sur les routes de Haute-Savoie le sont lors d’un déplacement professionnel, que ce soit lors d’une mission ou d’un trajet domicile-travail. Les professionnels de la route en sont les premières victimes. Il convient d’optimiser leurs conditions de travail (aménagement des véhicules, organisation du travail...) pour minimiser leurs risques.

Les conduites après usages de substances psychoactives (alcool, drogues)

Les conduites après usage de substances psychoactives représentent la 2ème cause des accidents mortels (31%) et la 3ème cause des accidents corporels (20%). Nos actions sont axées sur la responsabilisation des conducteurs en développant une meilleure connaissance des produits (alcool, stupéfiants), de leurs effets sur les capacités à conduire, les sanctions encourues (judiciaires, pénales et financières) et les conséquences sur leur vie au quotidien.

Le DGOdocument général d’orientations 2018-2022 en quelques chiffres

Actions de sensibilisation
- 484 actions de sensibilisation soit 1 tous les 4 jours
- 1115 journées d’intervention des intervenants départementaux de la sécurité routière (IDSR) soit 1 tous les 2 jours
- 38 conférences ou point presse relayés par 538 tweets soit 1 tous les 3 jours
Évolution de l’accidentalité routière entre 2017 et 2021 en Haute-Savoie
- Accidents corporels : -19% (-6% en France)
- Tués: -28% (-13% en France)
- Blessés : -19% (-8% en France)

A l’issue de cette présentation et après échanges avec l’ensemble des acteurs, quatre nouveaux enjeux prioritaires ont été retenus :

  • les deux-roues motorisés : 31% des tués
  • les conduites à risques (alcool, stupéfiants, vitesse, non respect des priorités, distracteurs dont téléphone) présentes dans 69% des accidents mortels
  • les nouveaux modes de mobilité douce - vélo, VAEValidation des acquis de l'expérience, engins de déplacement personnel motorisés (EDPMengins de déplacement personnel motorisés), marche (piéton) : 29% des tués,
  • le risque routier professionnel : 22% des tués.

Plusieurs entretiens et groupes de travail se réuniront d’ici la mi-janvier pour définir des orientations d’actions pour la période 2022-2027.

Si vous souhaitez apporter votre contribution à la définition des orientations d'actions sur ces thématiques, c'est à vous ! https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdq1r4Id86u7pNz7X5jEPgoUtf513quhOGGzHQRbQKZwA1OWg/viewform