Je protège mon enfant

 
 
Je protège mon enfant

Je protège mon enfant de la pornographie

Aujourd’hui, les enfants vivent largement dans le monde numérique où ils communiquent, jouent, se sociabilisent et apprennent. Ils ont d’ailleurs un accès de plus en plus précoce et généralisé aux différents appareils numériques. Ils sont donc susceptibles de visionner des contenus pornographiques malgré la vigilance de leurs parents. Ainsi, la cour de récréation, les vestiaires du club de sport, la chambre d’un copain sont autant de lieux où un enfant peut accéder à des images pornographiques. Que ce soit sur le téléphone d’un camarade de classe, la tablette du copain fêtant son anniversaire ou l’ordinateur familial, le risque d’exposition est bien réel.

L’exposition à la pornographie peut avoir des conséquences néfastes pour les mineurs, tant sur leur développement psychologique que sur leur représentation de la sexualité.

Si rien ne saurait remplacer votre présence aux côtés de votre enfant  et/ou le dialogue avec lui sur ses expériences numériques, les outils de contrôle parental peuvent s’avérer de précieux alliés pour limiter le risque d’exposition de votre enfant à des contenus pornographiques. Bien paramétrés, ils permettent de restreindre les contenus accessibles à votre enfant, de contrôler ses téléchargements, de bloquer les publicités illégales ou les sollicitations frauduleuses, d’empêcher qu’il se connecte à certaines heures en votre absence, ou encore de contrôler ses relations et contacts en ligne. 

Les conseils à retenir

jeprotegemonenfant.gouv.fr est la plateforme d’information, de prévention et de protection des mineurs contre l’exposition aux contenus pornographiques en ligne. Élaborée dans le cadre d’un partenariat national visant à fédérer les acteurs publics et privés, elle propose des outils, des conseils et des ressources pratiques pour mieux informer les parents afin qu'ils protègent leurs enfants.

Je protège mon enfant des chutes accidentelles

Chaque année, en France, les chutes accidentelles de grande hauteur, plus communément appelées "défenestrations" font plusieurs centaines de victimes, en particulier chez les enfants de moins de 10 ans.

Les enfants de moins de 6 ans sont les plus touchés (62%) et majoritairement des garçons (70%).

Dans 49% des cas, lors de ces accidents, l’ouverture disposait d’une protection et dans 50%, un meuble se trouvait sous l’ouvrant.

Dans 82% des chutes un adulte était présent dans le logement.

Ces accidents ont principalement lieu au printemps et en été, notamment pendant l’heure de préparation des repas.

Les conseils à retenir

  • Ne jamais laisser un enfant seul, ou sous la responsabilité d’un autre enfant ou adolescent, près d’une fenêtre ou d’un balcon.
  • Ne jamais laisser des meubles ou objets sous une fenêtre car les enfants peuvent s’en servir pour accéder à l’ouverture.
  • Verrous, poignées verrouillables, entrebâilleurs, bloc-portes, barrières qui font office de garde-corps ne remplacent jamais la vigilance d’un adulte.

Agir pour bébé

agir pour bébé

Quels changements dans notre quotidien avant, pendant et après la grossesse ? Comment limiter les produits chimiques qui nous entourent ? Comment gérer au mieux les nouvelles émotions qui nous envahissent ?

Les conseils à retenir

Les réponses à nos questions et des conseils pratiques validés par les professionnels de santé et les pouvoirs publics : www.agir-pour-bebe.fr