La sécheresse s’aggrave fortement en Haute-Savoie : 5 secteurs en crise, niveau le plus élevé 4/4

 
 
La sécheresse s’aggrave fortement en Haute-Savoie : 5 secteurs en crise, niveau le plus élevé 4/4

A compter de ce jour, vendredi 5 août, après le Chéran, 4 autres secteurs passent en crise. Le reste du département demeure en alerte renforcée sauf l'Arve amont maintenu en alerte. Des questions sur les mesures : une FAQFoire aux questions est en ligne.

La situation du département s’est dégradée sur les secteurs des Dranses, du Fier, du Sud Ouest Lémanique et des Usses. Sur ces derniers, le niveau des cours d’eau atteint des records d’étiage, certains sont même en assec total. Des tensions apparaissent sur les réseaux d’eau potable : les ressources disponibles ne peuvent plus répondre à l’ensemble des besoins. Les fonctions biologiques des cours d’eau ne sont plus remplies. Il convient de réserver les capacités de la ressource pour les usages prioritaires comme l’eau potable et les usages en lien avec la sécurité, la santé, la salubrité publique et l’abreuvement des animaux. Des mesures de réduction drastiques des usages de l’eau sont nécessaires.

 

sécheresse carte 5 août 2022

 

La situation au 5 août 2022

Après le secteur du Chéran, les secteurs des Dranses, du Fier, du Sud Ouest Lémanique et des Usses sont placés en crise.

Consultez les arrêtés :

 

Des questions sur le niveau crise - niveau 4/4

Consultez la FAQ

Les autres secteurs du département restent en alerte renforcée et le secteur de l’Arve amont est maintenu en alerte.

Consultez les arrêtés :

Dans les secteurs en alerte renforcée, les principales mesures de restrictions d’usage qui s’appliquent sont :

Sécheresse : mesures alerte renforcée

Des questions sur l'alerte renforcée - niveau 3/4

Consultez la FAQ
Cette liste n’est pas exhaustive et peut-être amenée à évoluer.

Dans le secteur de l'Arve amont placé en alerte, les principales mesures de restrictions d’usage qui s’appliquent sont :

consignes niveau alerte

A ces principales mesures s’ajoutent également des restrictions supplémentaires :

  • Interdiction de procéder à un prélèvement domestique direct dans le milieu hydraulique superficiel ou souterrain, sauf si le prélèvement est autorisé ou déclaré.
  • Interdiction d’alimenter en eau les plans d’eau et les canaux d’agrément, en particulier ceux desservant les anciens moulins.
  • Les activités industrielles et commerciales devront réduire de 25 % leur consommation d’eau dans les secteurs en alerte et de 50 % dans les secteurs en alerte renforcée, sauf exceptions (voir arrêté préfectoral).
  • En alerte renforcée, les travaux en cours d’eau doivent être reportés sauf en cas d’assec total, pour les travaux de restauration renaturation ou pour des travaux autorisés ou déclarés.

Ces mesures ne s’appliquent pas dans le cadre de la sécurité publique (lutte contre l’incendie en particulier).

L’application de ces restrictions fait l’objet de contrôles réalisés par l’office français de la biodiversité (OFB). Il est rappelé que toute infraction aux restrictions mises en place en matière de sécheresse constitue une contravention de 5ème classe, punie de 1 500 € d’amende pour les personnes physiques (7 500 € pour les personnes morales).

Au vu de la gravité de la situation, les contrôles sont renforcés.

Ces mesures pourront être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau.

Le préfet de la Haute-Savoie rappelle à tous les citoyens, aux entreprises et aux collectivités qu’en adaptant quelques gestes simples dans notre vie quotidienne, nous pouvons réduire notre consommation d’eau et retarder la mise en œuvre de mesures de restrictions.

Consultez l’ensemble des mesures applicables en France sur https://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluviapublic