Couvre-feu avancé de 18h à 6h en Haute-Savoie depuis le 16 janvier

 
 
Couvre-feu de 18h à 6h

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu sur l’ensemble du territoire métropolitain le samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h à 6h sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Conférence de presse du Premier ministre Jean Castex du 14 janvier 2021

20/12 : point avec le Dr Skowron, président de la commission médicale du centre hospitalier Annecy-Genevois :

Depuis mai dernier, la Haute-Savoie s'est dotée d'une brigade sanitaire, chargée d'appeler les malades de la Covid et leurs cas contacts. A Annecy, jusqu'à 850 personnes sont jointes tous les jours. Plongée dans les coulisses de ce dispositif :

Le SDISService départemental d'incendie et de secours 74 a mis en place une organisation logistique adaptée aux contraintes de la crise sanitaire COVID-19 pour protéger les sapeurs-pompiers et les victimes.

Références réglementaires

Déplacements et couvre-feu

Les sorties et déplacements sont interdits de 18h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135€ et jusqu’à 3750€ en cas de récidive.

Tous les déplacements autorisés peuvent se faire en covoiturage, à condition que chacune des personnes dans le véhicule respecte les règles sanitaires prévues par le décret.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 20h à 06h

Dérogations prévues pendant le couvre-feu :

  • pour se rendre chez le médecin,
  • pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple), se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,
  • pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d'enseignement supérieur par exemple),
  • pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),
  • pour motif impérieux,
  • pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants,
  • pour se rendre auprès d’un proche dépendant,
  • pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant, pour convocation judiciaire ou administrative,
  • pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative, ou pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de 1km

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations.

Les déplacements vers les territoires d'Outre-mer sont autorisés pour tout motif, en présentant un test négatif avant l’embarquement. Cependant, certains territoires ont adopté des mesures de quarantaine obligatoire pour tous les passagers arrivant de métropole. Il est conseillé de consulter les consignes de la préfecture avant d'entreprendre un voyage Outre-mer.

Déplacements internationaux

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/

Rassemblements

Les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique, dans les lieux ouverts au public et dans les parcs et jardins sont interdits. Il est recommandé de limiter les rassemblements privés à 6 adultes.

Font exception sous réserve du respect des mesures sanitaires :

  • les manifestations à caractère revendicatif dûment déclarées
  • les rassemblements ou réunions à caractère professionnel
  • les services de transport de voyageurs
  • les établissements recevant du public autorisés à ouvrir
  • les cérémonies funéraires
  • les cérémonies publiques mentionnées par le décret du 13 décembre 1989
  • les lieux dans lesquels se pratiquent des tests de dépistage sanitaire, des vaccinations ou des collectes de produits sanguins,
  • les marchés alimentaires

Les mariages civils peuvent avoir lieu dans le respect des règles de port du masque et de distanciation sociale et dans la limite d’une présence de 6 personnes maximum. Ils peuvent avoir lieu dans le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres 2 sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur 2.

Éducation

Les établissements scolaires restent ouverts. Le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.

Concernant l’enseignement supérieur, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des aînés les visites en EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières sous réserve des prescriptions édictées par le directeur d’établissement.

Les déplacements pour assister des personnes âgées restées à domicile, vulnérables ou handicapées sont également autorisés.

Travail, activités et services à domicile, agriculture

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 a été actualisé le 29 octobre 2020 . Les principales évolutions portent sur :

  • la généralisation du télétravail pour les activités qui le permettent, obligatoire à 100% partout où il est possible
  • l’organisation des réunions par audio et visioconférences
  • l’utilisation de l’application TousAntiCovid pour faciliter le suivi des cas contacts
  • la suspension des moments de convivialité dans le cadre professionnel

Les bureaux de poste, les guichets de service public et les maisons France Service restent également ouverts.

Le secteur du bâtiment et des travaux publics, les usines, les exploitations agricoles ( dispositifs de soutien aux exploitants agricoles ) et les pêcheurs peuvent poursuivre leur activité.

Économie

Le gouvernement a mis en place dès le début de la crise des mesures de soutien aux entreprises, commerçants, salariés ... :

Activités sportives

Le sport et l’activité physique individuels dans les espaces ouverts sont autorisés sans limitation de temps et d’espace.

Les randonnées en montagne, la pêche et la chasse de loisirs ainsi que toutes les activités nautiques sont autorisées. Un guide peut emmener des clients en haute montagne (groupes limités à 6 personnes, encadrant compris).

Les plages, lacs et plan d’eau sont accessibles sans limitation de temps et de durée et les activités nautiques et de plaisance sont autorisées.

Les établissements de plein air (ERPétablissements recevant du public de type PA) ne peuvent pas accueillir du public, sauf pour les activités physiques individuelles.

Les activités extrascolaires en salle, notamment pour l’accueil des enfants durant les vacances scolaires, sont de nouveau interdites. Les colonies et les centres de vacances demeurent fermés.

Les enceintes sportives sont fermées au public au moins jusqu’au 7 janvier 2021.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture des remontées mécaniques avant le mois de février.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces peuvent rouvrir, dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé . La fréquentation maximale des commerces est fixée à 8 m² par personne (hors vendeurs). Il est recommandé de limiter autant que possible la taille des groupes de personnes se rendant ensemble simultanément dans un commerce. Lorsque cela n’est pas possible (ex. : parent avec enfant, personne âgée et son accompagnant), le groupe comptera pour un client.

Ils doivent fermer à 18h au plus tard. Il est de la responsabilité des clients de s’organiser pour être de retour à leur domicile à 18h pour le couvre-feu.

Certains commerces, dont l’activité nocturne est justifiée (pour les pharmacies, pour les besoins médicaux urgents, pour les stations-services par exemple), sont autorisés à recevoir des clients durant les horaires de couvre-feu.

Les auto-écoles peuvent reprendre leur activité de préparation aux épreuves pratiques du permis de conduire, dans le respect du protocole sanitaire qu’elles appliquaient jusqu’ici. La préparation des épreuves théoriques continuera de se faire à distance.

Lieux de culte

Ils sont autorisés à ouvrir et les offices à s’y dérouler dans le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres 2 sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur 2.

Collectivités territoriales

Consultez la circulaire préfectorale rappelant les dispositions transitoires applicables aux collectivités territoriales et groupements de collectivités territoriales pendant la période d'état d'urgence sanitaire

Les conseils municipaux et autres assemblées délibératives locales peuvent se réunir sans présence du public. Le déplacement des élus est couvert par le motif professionnel de l’attestation dérogatoire. Les conseils municipaux peuvent être retransmis au public par tout moyen. Les commissions peuvent également se tenir.

Activités culturelles

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

Les salles polyvalentes et salles des fêtes sont fermées mais peuvent rester ouvertes pour une mission d’intérêt général (accueil d’un public vulnérable, collecte de sang).