Quand l’État et le service RTM font découvrir leurs chantiers aux collectivités du Chablais

 
 
Visite de chantier au torrent de la Follaz

Ce 18 octobre 2022, le sous-préfet de Thonon-les-Bains et le service restauration des terrains en montagne (RTMrestauration des terrains en montagne) de l’office national des forêts (ONFOffice national des forêts) ont présenté aux collectivités et partenaires locaux chablaisiens 2 chantiers réalisés en forêt domaniale RTMrestauration des terrains en montagne du Brevon, dans un contexte de vaste glissement de terrain.

Étaient présents des représentants :

  • de la commune de Vailly,
  • de la communauté de communes du Haut Chablais (CCHC),
  • du syndicat intercommunal d’aménagement du Chablais (SIACsyndicat intercommunal d’aménagement du Chablais),
  • de l’association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques du Chablais Genevois (AAPPMA CG),
  • de l’entreprise LEC TP (Châtel),
  • de l'office national des forêts (ONFOffice national des forêts, unité territoriale de Thonon)

C'est une illustration de l’action de l’État au travers de la mission d’intérêt général (MIG) confiée par le ministère en charge des forêts (MASA) au RTMrestauration des terrains en montagne/ONFOffice national des forêts, sous le pilotage de la direction départementale des territoires (DDTdirection départementale des territoires).

Le torrent de la Follaz

La force des terrains en glissement avait, après plusieurs décennies, eu raison de l’intégrité et de l’efficacité des anciennes protections de berges (enrochements secs armés de poutrelles métalliques), entrainant leur dislocation et réduisant les capacités du lit du torrent à laisser transiter sans désordres les futures crues.

Après démontage des anciennes protections, une augmentation de la section du lit du cours d’eau (fixé de loin en loin par quelques barrettes en enrochements bétonnées) est en cours, couplé à un terrassement de berges en pentes plus douces dont la partie inférieure est protégée par des enrochements secs.

Les aménagements ont été conçus en vue d’améliorer la franchissabilité piscicole conjointement aux objectifs de protection contre les glissements de terrain et crues torrentielles.

Ce chantier, confié à l’entreprise LEC TP pour un montant de 420k€ TTCtoutes taxes comprises, a débuté début août et se prolongera cet automne.

Le torrent du Jallan

Les flots ravageurs d’une crue en 2018 ont emporté une centaine de mètre linéaire de demi-buses métalliques dont la fonction étaient d’empêcher aux eaux du torrent de s’infiltrer dans les terrains sous-jacents.

La réfection du chenal d’écoulement a été réalisé en 2021 dans l’optique de revenir à des aménagements mieux intégrés à leur environnement via des ouvrages mixtes à base de petits blocs et de bois (les épicéas ayant été prélevés sur site).

Ce chantier, d'un montant de près de 110k€ TTCtoutes taxes comprises, a été réalisé par l'entreprise VertiAlp.

Avant

Après