Baignez-vous sans danger en Haute-Savoie

 
 

Renforcement de la prévention des noyades et développement de l'aisance aquatique pour les enfants (4 à 12 ans)

Le ministère des sports se mobilise pour lutter contre les noyades en soutenant des actions plus particulièrement à destination des enfants ne sachant pas nager en matière d'apprentissage de la natation et d'apprentissage de l'aisance aquatique. Les associations sportives et les collectivités trouveront toutes les modalités 2020 sur auvergne-rhone-alpes.drdjscs.gouv.fr => Dépôt des demandes associatives sur "Compte Asso" et dépôts des demandes des collectivités via envoi électronique pour le 23 août 2020 (30/09/2020 à minuit pour le volet formations).

Vous tenez à eux, alors ne les quittez pas des yeux !

Aucun dispositif de sécurité ne remplace votre vigilance lors de la baignade :
1) Restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau.
2) Baignez-vous en même temps qu’eux.
3) Désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.

Pour que les enfants se baignent en toute sécurité

Privilégier les zones de baignade surveillées.

Sinon, vérifier que :

  • La zone n’est pas dangereuse,
  • La baignade n’est pas interdite.

Se renseigner sur la nature des courants lorsque l’on arrive sur son lieu de séjour : certaines zones peuvent être particulièrement dangereuses, des lâchers d'eau brusques peuvent être réalisés

S’assurer que les conditions de baignade ne vont pas devenir dangereuses au cours de la journée. Consulter régulièrement les bulletins météo.

Prévenir ses proches lorsque l’on va se baigner. Se fixer aussi un point de repère sur la terre ferme pour être sûr de revenir à son point de départ.

Ne jamais se baigner si l’on ressent le moindre frisson ou trouble physique.

Gilet de sauvetage

Il est obligatoire, pour les pratiquants de stand up paddle, planches à voiles, canoës kayaks et kite surf, de porter un gilet de sauvetage et d’avoir à disposition, de nuit, un moyen de repérage lumineux. En cas de non-respect, la contravention s'élève à 68 euros.