Le loup en Haute-Savoie

 
 
©DREAL Rhône-Alpes

Le loup est apparu dans le département en 2004. Une meute s'est constituée à partir de 2007 sur le secteur Bornes–Aravis (une quinzaine de communes autour de la vallée du Borne). Le niveau d'attaques indemnisées s'est alors élevé à environ 50 par an pour 250 victimes, de 2007 à 2009.

En Haute-Savoie, en sortie d’hiver 2017-2018, le bilan du suivi départemental était le suivant :

  • effectif minimum retenu (EMR) de 3 loups sur la zone de présence permanente (ZPP) historique des Bornes-Glières,
  • premier hiver de présence sur le Chablais (4 indices retenus).

Les méthodes utilisées permettent plus difficilement le suivi des animaux en dispersion.

Le bilan départemental des constats de dommages sur troupeaux domestiques en 2018 
87 constats ont été réalisés en 2018 pour 282 victimes dont :

  • 38 constats sont réellement typés loup et représentent 120 victimes,
  • 20 constats sont moins typés mais une indemnisation au bénéfice du doute est possible, représentant 70 victimes.

Au total, ces 58 constats représentent 190 victimes indemnisables soit 162 ovins et 28 caprins. 60 % de ces victimes sont issus de troupeaux pas ou peu protégés.
Le détail des autres constats est le suivant :

  • 5 constats de prédations plutôt typées chien,
  • 24 constats pour cause de mortalité indéterminée ou non liée à la prédation.

Le montant de l’indemnisation s'élève à 60 027 € en 2018. Le bilan 2018 est significativement supérieur à celui de 2017 et il se situe au niveau d'une année forte. Les constats indemnisés de l’année sont localisés principalement sur la zone historique des Bornes-Glières-Aravis, le Mont Joly-Pays du Mont-Blanc et le Chablais.

Les éleveurs maintiennent leurs efforts de protection. En 2018, 101 dossiers de demande de financement d’équipements de protection ont été engagés pour un montant total d’aide de 540 350 €.

Pour en savoir plus : www.loup.developpement-durable.gouv.fr

De plus, pour permettre de répondre au besoin croissant d’informations sur la biologie, le suivi et la gestion du loup en France, l'office nationale de chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a mis en place un site internet : www.loupfrance.fr

A la demande du ministère en charge de l’écologie, l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage gère depuis de nombreuses années le suivi et la gestion du loup en France. Il pilote ainsi un réseau de correspondants qui collectent des données sur le terrain afin d’estimer les effectifs et la répartition du loup dans l’Hexagone, mais également d’étudier la biologie de l’espèce.

L’établissement public est par ailleurs missionné sur des aspects de gestion de l’espèce, que ce soit par l’accompagnement des éleveurs dans la protection des troupeaux, la réalisation de constats ou la mise en œuvre des indemnisations, lorsque cela est nécessaire.

Une brigade Loup a ainsi été créée il y a quatre ans à la demande du ministère de l’écologie. Composée d’une dizaine d’agents mobiles géographiquement, la brigade assure une protection active des troupeaux auprès des éleveurs qui subissent régulièrement des attaques de loups.