Projets soutenus par l'État

 

Sur le réseau ferré

Trois projets d'infrastructures, dont un extérieur au département, sont à citer compte-tenu de leur importance pour la Haute-Savoie.

  • Le Lyon-Turin permettra d'améliorer la desserte du bassin annécien depuis Lyon, Paris et l'Italie. Ce projet nécessitera d'être accompagné localement par le réaménagement de la ligne existante entre Annecy et Aix-les-Bains (doublement en tout ou partie).
  • Modernisation de la ligne Aix-les-Bains - Annecy : SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau est en charge de conduire les études concernant le projet de modernisation de la ligne de chemin de fer entre Aix-les-Bains et Annecy. Ce projet, qui est inscrit au contrat de plan État Région Auvergne Rhône-Alpes, a pour objectif de moderniser et développer la capacité de la ligne afin de répondre au mieux aux besoins de déplacement du territoire. Suite à la réalisation des études préliminaires, les études d’avant-projet concernant la première phase des aménagements vont s’enclencher au 2ème semestre 2019.
  • Le projet CEVA (Cornavin / Eaux-Vives / Annemasse) , en reliant les réseaux ferroviaires suisses et français, permettra de mieux répondre à l'intensité des échanges transfrontaliers et assurera à terme une meilleure connexion entre le Chablais et Genève. Ce projet est accompagné par la mise en place d'une offre TER et périurbaine à l'échelle de l'ensemble du bassin franco-valdo-genevois. Pour plus d'infos : www.lemanexpress.ch  

L'État participe également au financement de pôles d'échanges multimodaux visant à faciliter les relations entre les modes de transports de voyageurs (train, car, bus, taxi, vélo...). Celui d'Annecy a ouvert fin 2012, celui de Cluses fin 2014 et celui d'Annemasse a été inauguré le 15 novembre 2019.

Sur le réseau urbain

Suite au Grenelle de l'Environnement qui prévoit la construction en 15 ans de 1 500 km de transports en commun en site propre, l'État a décidé d'apporter son soutien financier aux autorités organisatrices de transport par le biais des appels à projets "transports urbains". A ce titre, 9 dossiers ont été retenus en Haute-Savoie :

  • le bus à haut niveau de service (BHNS) d'Annemasse reliant les zones de d'activité de Ville-la-Grand et de Juvigny au quartier du Perrier,
  • le tramway d'Annemasse, depuis la douane de Moëllulaz au lycée des Glières
  • le tramway de Saint-Julien-en-Genevois reliant la Gare de Saint-Julien-en-Genevois au réseau suisse à la gare de Communes-Réunies
  • le bus à haut niveau de service (BHNS) entre la Balme-de-Sillingy et Gillon, projet porté par la communauté d'agglomération d'Annecy (C2A) en co-maîtrise d'ouvrage avec le conseil départemental de la Haute-Savoie
  • le bus à haut niveau de service (BHNS) sur la rive ouest du lac d’Annecy, reliant Annecy à Faverges, porté par le conseil départemental de la Haute-Savoie
  • le bus à haut niveau de service (BHNS) d’Annecy, entre Cran et Meythet, porté par le Grand Annecy
  • 2 consignes vélos pour un total de près de 500 places à Annemasse
  • la maison de la mobilité à Annemasse offrant à l’usager une prestation de service multimodale (achat de billet de TC, location de vélo ou information touristique)

Sur le réseau routier

  • Le projet de liaison autoroutière concédée entre Machilly et Thonon-les-bains, d’environ 16,5 km, est l’un des maillons de l’axe routier structurant devant relier l’A40 au Sud d’Annemasse (secteur de Genève-Annemasse) à Thonon-les-Bains. 

    Cet axe participe, avec l’amélioration de l’offre de transports en commun, au schéma de transport multimodal de désenclavement du Chablais.

    Pour plus d'informations, voir la page "enquêtes publiques 2018"

    En application des dispositions de l’article L112-1-3 du code rural et de la pêche maritime et du décret n°2016-1190 du 31 août 2016, une étude agricole préalable, qui constitue également le volet agricole de l’étude d’impact du projet soumis à l’enquête publique, a été réalisée. Les résultats de l’étude permettent de conclure à la nécessité de mettre en œuvre des mesures de compensation collective, qui s’ajouteront aux mesures de compensation individuelle.

    Conformément à l’article D112-1-21 du code rural et de la pêche maritime, consultez :

Contact DDT

Service transition énergétique et mobilités (STEM)

04 50 33 79 81