Influenza aviaire et niveau de risque

 
 
© Bernard Suard-Terra

Les mesures de confinement des oiseaux d'élevages et de basses-cours sont prescrites en cas de risque "élevé" ou "modéré".

Compte tenu de la situation sanitaire observée dans la faune sauvage française et de l'absence de cas récent dans les zones de provenance des oiseaux migrateurs présents ou circulant sur le territoire national, le niveau de risque épizootique d'influenza aviaire est considéré comme "négligeable" sur l'ensemble du territoire métropolitain (arrêté du 4 mai 2017 ). Précédemment, le niveau de risque était qualifié de "modéré" (arrêté du 12 avril 2017 ) après avoir été "élevé" (arrêté du 5 décembre 2016). Les mesures de biosécurité minimales requises dans les élevages professionnels quel que soit le niveau de risque sont définies par arrêté du 8 février 2016 .

Quelles sont les conséquences de la diminution du niveau de risque pour la France entière ?

  • le confinement des oiseaux d’élevages et de basses-cours est levé
  • les rassemblements d’oiseaux sont à nouveau autorisés
  • les mesures de biosécurité habituelles s'appliquent
  • la surveillance de la mortalité des oiseaux sauvages est maintenue
  • les lâchers de gibiers à plumes sont autorisés
  • les lâchers de pigeon sont autorisés
  • le transport et l’utilisation d’appelants pour la chasse aux gibiers d’eau est autorisée
  • aucune disposition particulière n'est requise dans les communes à risques particuliers.

=> Télécharger la liste des 88 communes à risques particuliers

Rappel : obligation de déclarer vos oiseaux

=> Voir notre article Aviculture et biosécurité

Voir aussi