Assises départementales de la Sécurité routière

 
 
©DDT74

La situation dégradée en matière de sécurité routière depuis le début de l’année dans le département appelle une mobilisation générale de tous les acteurs pour inverser la tendance et garantir la sécurité de tous les usagers de la route.

Consultez le baromètre de juillet 2019 et ceux des mois précédent

Le 25 juillet dernier, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie, a réuni en urgence un comité de sécurité routière afin d’organiser l’action de l’État pendant la saison estivale, tant sur les aspects de prévention que de répression.

Image Assises sécurité routière

En cette rentrée, pour aller plus loin dans la lutte contre le fléau de l’insécurité et de la délinquance routières, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie, et Marc Rollin, maire de Duingt, ont lancé les assises de la sécurité routière qui a réunis les parlementaires, les collectivités, les services de l’État, les forces de l’ordre, les associations, les professionnels de santé, les mutuelles et les assureurs.

Ces assises ont aborder la protection des usagers vulnérables ainsi que la prévention contre les comportements à risque.

  

Les principales mesures annoncées :

  • mettre à disposition les simulateurs deux-roues de la direction départementale des territoires (DDTdirection départementale des territoires) aux partenaires, notamment lors des rencontres de la sécurité (samedi 12 octobre 2019) ou d'autres grandes manifestations ;
  • inciter les médecins à avertir leurs patients seniors sur la compatibilité de leur état physique avec la conduite (incitation à aller faire des tests) ;
  • mettre en place des séances de conduite pour les seniors, leur permettant de tester leurs réflexes (avec inspecteurs de l'éducation routière (DDTdirection départementale des territoires), auto-écoles et assurances) ;
  • diffuser plus largement aux seniors des sacs de couleur corail et muni de deux bandes et de deux soufflets rétro-réfléchissants pour améliorer leur visibilité vis à vis des autres usagers de la route (ADMR, associations, transporteurs réseaux bus...) ;
  • créer un partenariat avec la GMF pour intervenir, dans un premier temps, aux rencontres de la sécurité avec un simulateur 4 roues le samedi 12 octobre prochain ;
  • lancer une action commune Gendarmerie nationale/SDISService départemental d'incendie et de secours pour former les sapeurs-pompiers motards ;
  • mieux faire connaître le dispositif de formation post-permis (DDTdirection départementale des territoires, auto-écoles) ;
  • renforcer les actions de sensibilisation avec des associations de grands blessés de la route, notamment en milieu scolaire (associations, DSDEN)

Tous mobilisés contre le risque routier !