Alcool et stupéfiant au volant ou la conduite après usage de substances psychoactives

 
 
Alcool et stupéfiant au volant

Durant la période 2012-2016, les conduites après usage de substances psychoactives (alcool et/ou stupéfiants) représentent la 3ème cause des accidents corporels (20%) mais la 2ème cause des accidents mortels (31%).

Consultez le baromètre d'avril 2018

Alcool

tab-des conducteurs ou piétons alcoolisés selon le mode de déplacement en Haute-Savoie,  comparée avec la moyenne nationale

Dans 18% des accidents corporels (15% entre 2007 et 2011) le conducteur est positif à l’alcoolémie.
Lorsque leur taux d’alcoolémie est connu, les responsables d’accidents mortels, en Haute-Savoie, ont une alcoolémie positive dans 39% des cas (70 tués), alors que ce taux en France est de 30%.

La répartition par mode de déplacement des usagers n’a pas évolué entre les périodes 2007-2011 et 2012-2016.
Cependant, on constate que la part des conducteurs de VL ou de VU alcoolisés, en Haute-Savoie, est deux fois supérieur au taux national (17,5% contre 8%). 44% des accidents liés à l’alcool ont lieu le week-end et 2/3 ont lieu le soir ou la nuit.

Chaque jour, dans notre département, en 2016 :

  • 244 contrôles d’alcoolémie sont réalisés
  • 10 personnes sont contrôlées sous l’emprise de l’alcool
  • 2/3 des rétentions et des suspensions de permis sont dues à la consommation d’alcool

Stupéfiants

tab-des conducteurs ou piétons sous l'emprise de stupéfiants selon le mode de déplacement en Haute-Savoie,  comparée avec la moyenne nationale

Dans 8% des accidents corporels (4% entre 2007 et 2011) le conducteur est positif aux stupéfiants.
Lorsque leurs contrôles ont été réalisés, les responsables d’accidents mortels, en Haute-Savoie, sont positifs à une consommation de stupéfiants dans 39% des cas (51 tués), soit presque le double du taux national (22% ).

La répartition par mode de déplacement des usagers n’a pas évolué entre la période 2007-2011 et 2012-2016. Cependant, on constate que la part des conducteurs de VL ou de VU ayant consommé des stupéfiants est prédominante comparée au taux national (72% contre 60%).

Chaque jour, dans notre département, en 2016 :

  • 5 contrôles de stupéfiants sont réalisés
  • 3 personnes sont contrôlées sous l’emprise de stupéfiants
  • 13% des rétentions et 15% des suspensions de permis sont dues à la consommation de stupéfiants

L'État agit

Nos actions sont axées sur la responsabilisation des conducteurs en développant :

  • une meilleure connaissance des produits (alcool et stupéfiants),
  • de leurs effets sur leurs capacités à conduire,
  • les sanctions encourues (judiciaires, pénales et financières),
  • leurs conséquences sur leur vie au quotidien