Le 8 mars, c'est toute l'année !

 
 
Le 8 mars, c'est toute l'année

La journée internationale des droits des femmes puise son origine dans les manifestations des ouvrières américaines et européennes au début du XXe siècle pour l’amélioration des conditions de travail et le droit de vote et l’égalité des sexes.

Consultez le programme des manifestations organisées localement à l'occasion de cette journée.

Programme des manifestations organisées en Haute-Savoie autour du 8 mars

Mardi 6 mars 2018 - Mixité des métiers et sensibilisation aux inégalités entre les femmes et les hommes

Matin : 11h30 à 12h30 sur invitation au salon Périès de la préfecture

Temps convivial autour de la mixité des métiers en partenariat avec la chambre des métiers et la fédération départementale des artisans boulangers pâtissiers : mixité des métiers, témoignages de femmes sur leurs parcours dont celui de Jade Genin, apprentie au CFA de Groisy et médaille d’argent au concours "Un des meilleurs boulangers de France" 2017

Après-midi (14h à 17h30) salle Pierre Martin au conseil départemental

Sensibilisation des agents de l’État autour de la thématique des inégalités entre les femmes et les hommes, animée par le cabinet EGAE, en partenariat avec le pôle formation de la préfecture.

Mercredi 7 mars 2018 - Femmes et sports

De 13h30 à 17h à Annecy sur le Pâquier : ateliers femmes et sports

Les animations sur le Pâquier sont annulées pour des mauvaises conditions météorologiques et sont dans l'attente d'un report de date éventuel, l'événement à Bonlieu à 17h30 est maintenu.

Ouvert au public à partir de 5 ans.

Initiation à 21 disciplines (aïkido, athlétisme, badminton, boxe, canoëkayak, cyclotourisme, football, full contact, golf, handball, hockey sur glace, karaté, lutte, pétanque, roller, rugby, shorinji kempo, sport boules et tennis, tennis de table et retraite sportive).

17h30 à Bonlieu, salle Eugène Verdun sur invitations du CDOScomité départemental olympique et sportif : réception (sur invitation)

- Remise par le préfet de la médaille de bronze contingent national jeunesse et sports à Gaëlle Edon (championne de France de tir handisport),
- témoignages de Gaëlle Edon (championne de France de tir handisport), Vanessa Gusmeroli (patinage artistique), Clémentine Lucine (ski nautique), Françoise Canal (arbitre de ligue en pétanque), Elsie Trichot-Lemordant (aspirante guide de haute montagne à l’ENSM)
- projection du film "Mesdames, franchissez les barrières" (femmes et football).

Jeudi 8 mars 2018

Droits des femmes et égalité

Matin : 9h petit-déjeuner à la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS)

Échanges avec les agents de la DDCS autour de la thématique sur l’égalité femmes / hommes

Le harcèlement fait aux femmes

À 18h30 au Bowl, 9 boulevard du Fier 74000 Annecy

Gratuit et ouvert à tous ! Le comité d’action mutualiste jeunes, porté par la mutuelle de France unie, organise une soirée théâtre débat sur la thématique du harcèlement fait aux femmes : harcèlement sexuel, de rue, au travail...

Renseignements et inscriptions au 04 50 08 02 59 ou cam.jeunes@gmail.com

Vendredi 9 mars 2018 - L’entrepreneuriat féminin

Après-midi : "Café Créa" de 14h à 16h au salon de thé "En Apar’Thé" à Saint-Julien-en-Genevois, 3 place du Général De Gaulle : promotion de l’entrepreneuriat féminin

Ouvert au public sur inscription, entrée gratuite, en partenariat avec Adises active et Initiative genevois (IG)

Temps convivial de rencontre entre des femmes ayant un projet de création, de jeunes dirigeantes d’entreprise venant de créer leur activité et des accompagnateurs de la création d’entreprise : présentation du secteur de la création d’entreprise par les femmes, parcours et démarches pour la création, présentation des acteurs d’accompagnement de la création, témoignages de femmes créatrices d’entreprise.

Du lundi 5 au vendredi 9 mars - 15 événements dédiés aux droits des femmes

Femmes, la moitié du monde

A l’occasion du 8 mars 2018, le lycée d’enseignement professionnel rural privé Jeanne Antide et l’association Inner wheel club de Bonneville - La Roche-sur-Foron organisent une quinzaine d’évènements et de rencontres dédiée aux droits des femmes. L’établissement scolaire accueille l’exposition "Femmes, la moitié du monde" (produit Créa Diffusion) du lundi 5 au vendredi 9 mars 2018.

L’exposition, qui s'adresse à tous (jeunes, parents, séniors) fait le point sur la condition de la femme en France, en occident, et dans les autres parties du monde. A travers une évocation historique et civique de l’évolution des droits, elle ouvre une réflexion sur les différences culturelles et sociales de la vision de la femme à travers le monde, sur le paradoxe entre ce que disent les lois et la réalité des comportements… Au sens le plus large, elle permet une interrogation sur les fondements du "Vivre Ensemble".

En parallèle de l’exposition, l’association et l’établissement Jeanne Antide organisent des rencontres avec des personnalités et organismes locaux à destination des élèves. Parmi eux, l’association De l'ombre à la lumière (Amancy), l’association Espace femmes Geneviève D. (La Roche-sur-Foron), Alice Ventura, écrivaine, poétesse, présidente de l’association Femmes pour la vie (Annemasse).

Pourquoi une journée internationale des droits des femmes ?

La journée internationale des droits des femmes puise son origine dans les manifestations des ouvrières américaines et européennes au début du XXe siècle pour l’amélioration des conditions de travail et le droit de vote et l’égalité des sexes.

La création d’une journée internationale des femmes est proposée pour la première fois à Copenhague en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes. La grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg, le 8 mars 1917, va fixer la tradition du 8 mars.

C’est le 8 mars 1921 que Lénine décide d’une journée internationale des femmes, dont il fixe la date en souvenir des ouvrières de Saint-Pétersbourg.

Après 1945, la journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

Reconnue par l’organisation des Nations Unies (ONUOrganisation des Nations unies) en 1977, la journée internationale des droits des femmes encourage tous les gouvernements à préparer les manifestations permettant de mettre un coup de projecteur sur les avancées réalisées et les écarts restant à combler entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle, sociale et personnelle.

À ce jour, parmi les inégalités plus flagrantes, on note toujours les salaires féminins inférieurs à ceux des hommes, le manque de parité dans les fonctions représentatives, les difficultés à concilier la vie professionnelle et familiale, la demande d’emploi concentrée majoritairement dans quelques secteurs d’activité précaires et faiblement rémunérés, les violences infligées aux femmes par leur compagnon ou ex-compagnon.