Aviculture et biosécurité

 
 
mesures de protection des élevages avicoles vis à vis de l'inluenza aviaire hautement pathogène

Chaque détenteur de volailles ou d'autres oiseaux captifs doit respecter les mesures de biosécurité prescrites par l'arrêté du 8 février 2016  qui visent la réduction du risque d'introduction, de développement et de propagation des virus de l'influenza aviaire.

Les opérateurs concernés sont :

  • en priorité les détenteurs commerciaux de volaille (sans distinction de seuil)
  • dans une moindre mesure les détenteurs non commerciaux de volailles, les parcs zoologiques et les détenteurs commerciaux d'autres oiseaux captifs (animalerie).

Pour accompagner les détenteurs, des formations sont organisées sur l'ensemble du territoire par VIVEA  et des fiches pédagogiques ont été produites par l'ITAVI  en concertation avec la direction générale de l'alimentation.

Visites sanitaires avicoles

La campagne 2016-2017 des visites sanitaires avicoles cible 8800 élevages de plus 250 volailles sur l'ensemble du territoire qui devront être visités entre le 01/02/16 et le 31/12/17 (voir aussi Visite sanitaire d'élevage ).

A cette occasion, les vétérinaires sanitaires intervenant dans les exploitations avicoles renseignent les éleveurs sur les mesures de biosécurité recommandées pour prévenir l'apparition d'IAHP dans leur exploitation.

La fiche "biosécurité IAHP"  récapitule ces recommandations. Elle figure sur le site de téléprocédure des visites sanitaires obligatoires (espace Documentation).

Mesures de biosécurité renforcée

La découverte de cas d'influenza aviaire hautement pathogène en France et en Europe peuvent conduire le ministère de l'agriculture à renforcer les mesures de biosécurité afin d'éviter la propagation d'un nouveau virus (Cf Influenza aviaire et niveau de risque ).

 Le renforcement des mesures est accru dans les zones humides où se concentrent la faune sauvage et constituent des arrêts pour les oiseaux migrateurs. Ces zones à risque particulier sont définies par arrêté du 16 mars 2016  relatif aux niveaux de risque épizootique en raison de l'infection de l'avifaune par un virus de l'influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs

Obligation de déclarer vos oiseaux

Toute personne physique ou morale détenant des oiseaux doit en faire la déclaration auprès de la mairie du lieu de détention des oiseaux
(arrêté du 24 février 2006 relatif au recensement des oiseaux en vue de la prévention et de la lutte contre l’influenza aviaire) :

Voir aussi