Le logement des saisonniers en Haute-Savoie : restitution de l'étude 2017-2018

 
 

L’étude Action Logement, menée sur 26 communes touristiques de Haute-Savoie, vise à quantifier et qualifier le besoin en matière de logements des saisonniers et identifier les solutions les plus adaptées selon les territoires. Elle s’est notamment appuyée sur les résultats d’une enquête en ligne à destination des saisonniers et de leurs employeurs, réalisée par la DDT74 en lien avec Action Logement.

Elle comprend une partie principale estimant le besoin en logements des saisonniers et les différentes solutions mobilisables ainsi que des fiches de synthèse spécifiques à chaque commune. La méthodologie utilisée est transposable pour le cas des communes non traitées par l’étude. La partie principale de l’étude est téléchargeable ci-dessous. Les fiches de synthèse sont mises à disposition des communes et EPCI. Elles sont communicables à toutes parties demandeuses après accord des communes concernées.

Consultez l'étude " Le logement des saisonniers en Haute-Savoie"

Les besoins en logements visés par l’étude concernent spécifiquement les saisonniers extérieurs. La problématique du logement des saisonniers locaux, c’est-à-dire vivant à l’année dans ou à proximité de la station, relève, en effet, du droit commun et des réponses plus classiques sont mises en œuvre à destination des personnes modestes, saisonniers ou non, résidents dans un secteur tendu en matière de logement : production de logements locatifs sociaux familiaux, accession sociale, programme local de l’habitat (PLH), etc.

Chiffres clés

Les 22 stations de sports d’hiver de Haute-Savoie concernées par l’étude représentent au total 37 000 emplois : 2 200 emplois publics, 9 600 emplois indépendants, 25 200 emplois salariés du secteur privé.

Sur les 25 200 emplois salariés du secteur privé, 48 % sont permanents, 52 % saisonniers (13 200 personnes).

Sur les 13 200 emplois salariés saisonniers du secteur privé, 7 100 sont extérieurs, soit 54 %.

Sur ces 7 100 saisonniers, 5 000 ne sont pas logés dans un logement appartenant à leur employeur. D’après les réponses à l’enquête en ligne : 46 % des saisonniers ayant répondu à l’enquête sont satisfaits de leur logement et 54 % sont insatisfaits (soit 2 700 personnes, ce qui correspond aux « besoins théoriques »).

Sur ces derniers, en analysant les raisons d’insatisfaction (logement trop petit, trop cher, trop éloigné, insalubrité, problèmes de chauffage...), 23 % présentent des besoins aigus, demandant une réponse rapide, soit environ 610 lits.

Ces 610 personnes particulièrement mal logées représentent le déficit à combler à court terme dans les stations de montagne. Ce besoin n’intègre pas les lits prévus dans certaines stations nécessaires pour accompagner le développement à venir (UTNunité touristique nouvelle).

Sur les quatre communes littorales étudiées, le besoin de logements urgents pour les saisonniers est estimé à 130 places.