Le signal national d’alerte, comment le reconnaître ?

 

La sirène d’alerte

Le réseau national d'alerte (RNAréseau national d’alerte) a pour but d'alerter la population d'un danger immédiat. Composé d'environ 4300 sirènes, ce réseau, conçu au départ pour alerter les populations d'une menace aérienne (bombardement classique ou nucléaire), peut être utilisé pour faire face à un accident d'origine technologique (usines SEVESO) ou naturel (inondations…).

Le signal d'alerte : début d'alerte

Le signal d'alerte se compose d’un son modulé, montant et descendant, de trois séquences d’une minute et quarante et une secondes, séparées par un silence de cinq secondes.

Le signal d'alerte : fin d'alerte

La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.

Tous les premiers mercredi du mois à midi, les sirènes font l’objet d’un exercice. Ce signal d’exercice ne dure, lui, qu’une minute et quarante et une secondes seulement.

Dans les secteurs situés en aval immédiat d’un ouvrage hydraulique, un signal d’alerte spécifique de type "corne de brume" avertit la population de la rupture de l’ouvrage ou d’un lâché d’eau important. Il comporte un cycle d’une durée minimum de 2 minutes, composée d’émissions sonores de deux secondes séparées par un intervalle de trois secondes.

Découvrez-les plus en détail sur www.lesbonsreflexes.com les moyens d'alerte

En Haute-Savoie

La Haute-Savoie compte 25 sirènes reliées au RNAréseau national d’alerte réparties sur 17 communes. Le reste du département est équipé de sirènes communales déclenchées par les centres de secours et/ou les brigades de gendarmerie. Les sites à risques technologiques (dépôts pétroliers, barrages), les campings classés à risques disposent en outre de leurs propres moyens d'alerte.
En complément de ce dispositif, de nombreuses communes se sont dotées d'autres moyens d'alerte : haut-parleurs, ensembles mobiles d'alerte (EMAensemble mobile d’alerte - microphone, magnétophone à cassette ou sirène montée sur véhicule), …

Les bons réflexes en cas d’alerte

En situation d'alerte, le 1er acteur du secours c'est vous !

Les comportements réflexes de sauvegarde à adopter immédiatement sont donc se mettre en sécurité, s’informer, ne pas aller chercher ses enfants à l’école et ne téléphoner qu’en cas d’urgence vitale.

Plus de détails sur :

Pourquoi ne pas aller chercher ses enfants à l’école ?

L’institution scolaire est organisée pour prendre en charge immédiatement la sécurité de vos enfants en cas de crise, dans le cadre du plan particulier de mise en sûreté (PPMS)  et leur permettre d’être mis en sécurité au plus vite.

Risques industriels majeurs en Haute-Savoie

Les risques industriels majeurs sont des risques d’accident au sein d’un établissement industriel, d’un site nucléaire, ou lié à un transport de matières dangereuses, dont la survenance entraînerait des conséquences graves et immédiates.
De manière plus générale, un risque se caractérise par la présence d’enjeux vulnérables (populations, infrastructures, équipements, etc.) dans la zone des effets potentiels d’un phénomène dangereux susceptible de se produire.
Un site est concerné en Haute-Savoie : le dépôt pétrolier de Haute-Savoie => retrouvez toutes les informations sur la brochure et sur www.lesbonsreflexes.com bassin d'Annecy .

Contact préfecture

Service des sécurités

Service interministériel de défense et de protection civile (SIDPC)

Nos coordonnées

www.vigimeteo.com


Liens utiles

Voir les rubriques Prévention des risques naturels  et Information des acquéreurs et locataires (IAL)

www.risques.gouv.fr

www.irsn.fr  institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)

www.georisques.gouv.fr

www.irma-grenoble.com  institut des risques majeurs (IRMA) en Rhône-Alpes

www.brgm.fr  bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)

https://sismalp.osug.fr  réseau sismologique des Alpes (SISMALP)

www.planseisme.fr

www.franceseisme.fr  chaque citoyen peut témoigner directement sur le site du BCSF lorsqu'il perçoit un séisme

www.ecologique-solidaire.gouv.fr séismes