Sécheresse : les restrictions de l'usage de l'eau en Haute-Savoie sont prolongées

 
 
©DDT74

La situation des cours d'eau sur le département ne se s'est pas améliorée. L'ensemble des arrêtés de restrictions de l'usage de l'eau sont prolongés. Ces mesures pourront être levées selon l'évolution de la situation.

Sur ces secteurs, les mesures de restrictions suivantes sont prolongées. Consultez l'arrêté préfectoral n°DDT-2018-1936 du 28 novembre 2018 et son annexe.

La situation au 1er décembre 2018

En alerte :  l'Arve aval, le sud-ouest lémanique et l'Arve amont
Consultez les arrêtés préfectoraux : n°DDT-2018-1618 du 24 septembre 2018n°DDT-2018-1615 du 24 septembre 2018 et n°DDT-2018-1574 du 14 septembre 2018

En alerte renforcée : les Usses, les Dranses et le Fier
Consultez les arrêtés préfectoraux :  n°DDT-2018-1619 du 24 septembre 2018, n°DDT-2018-1617 du 24 septembre 2018 et n°DDT-2018-1575 du 14 septembre 2018

En crise : le Chéran et la Menoge
Consultez les arrêtes préfectoraux : n°DDT-2018-1735 du 24 octobre 2018 et n°DDT-2018-1736 du 24 octobre 2018

Les restrictions d’usage en niveau alerte :

  • l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules est interdite, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire ou technique et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le remplissage des piscines privées est interdit. Cette disposition ne s’applique pas aux piscines maçonnées en cours de construction. Le remplissage complémentaire des piscines est autorisé de 20 h à 8 h ;
  • l’arrosage des pelouses, des ronds-points, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature est interdit de 8 h à 20 h (les massifs floraux et les jardins potagers ne sont pas concernés) ;
  • l’arrosage des stades et des terrains de golf est interdit de 8 h à 20 h (un registre de prélèvement devra être rempli) ;
  • les activités industrielles et commerciales devront limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau ;
  • les exploitants d’établissements soumis à autorisation au titre des ICPEinstallation classée pour la protection de l’environnement doivent se référer aux obligations éventuelles fixées dans leur arrêté d’exploitation et applicables au seuil d’alerte ;
  • l’irrigation des cultures est interdite de 10 h à 18 h. Cette interdiction ne s’applique pas pour l’abreuvement des animaux, l’irrigation des vergers, des cultures maraîchères et florales et des pépinières. L’irrigation à partir de retenues d’eau constituées en période hivernale reste autorisée, ainsi que l’utilisation directe d’eaux de pluie récupérées.

Les restrictions d’usage énoncées en niveau alerte sont renforcées. Sont notamment interdits :

  • l’arrosage des pelouses, des ronds-points, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature toute la journée ;
  • l’arrosage des massifs floraux et des jardins potagers de 8h à 20h ;
  • l’arrosage des stades et des terrains de golf à l’exception des "greens et départs" (un registre de prélèvement devra être rempli hebdomadairement pour l’irrigation des stades et des golfs).

Sur les mesures d’irrigation des cultures, la restriction horaire est élargie de 8h à 20h (sauf pour les dispositifs économes en eau).

En niveau "crise", les mesures du niveau précédent sont renforcées sur les points suivants (maintenues pour les autres). Sont interdits :

  • tous les prélèvements en cours d’eau et en nappe (sauf pour l’eau potable ou la défense incendie) ;
  • les lavages de voitures (sauf pour raison sanitaire, technique ou de sécurité) ;
  • le remplissage complémentaire pour les piscines. Il n’est autorisé que pour les piscines publiques ;
  • l’arrosage des pelouses, des ronds-points, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature (y compris les golfs intégralement), des massifs floraux et des jardins potagers sans conditions d’horaires.

Sur l’irrigation, les mesures de restriction précitées sont sans limitation horaire et les autres conditions sont inchangées.

Ces mesures de restrictions pourront être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau. Elles ne s’appliquent pas dans le cadre de la sécurité publique (lutte contre l’incendie en particulier).

L’application des restrictions fera l’objet de contrôles, pouvant toucher l’ensemble des usagers de l’eau.

Pour plus d’informations sur l’état actuel dans votre département ou en France, consultez le site www.propluvia.developpement-durable.gouv.fr

Demande de dérogation

Le présent formulaire a pour objet de permettre l’instruction d’une demande de dérogation aux mesures de restrictions provisoires de certains usages de l’eau (arrêté préfectoral susvisé).
Les demandes de dérogation ne pourront porter que sur les mesures pour lesquelles le manque d’eau serait de nature à créer un préjudice environnemental et/ou économique important.
En conséquence, il convient de produire à l’appui de la présente demande, toute pièce utile permettant d’en faciliter l’instruction.

Téléchargez la demande de dérogation

Cette demande est à adresser à la direction départementale des territoires de la Haute-Savoie - Service Eau et Environnement
Courriel : ddt-see@haute-savoie.gouv.fr - tél : 04 50 33 77 44

L’eau est précieuse, économisons et protégeons-là !

Les ressources en eau ne sont pas inépuisables ; il est indispensable de ne pas les gaspiller. La recherche de toute économie d’eau est donc une priorité afin d’atténuer le risque d’un déséquilibre entre la demande et les ressources disponibles.

Le préfet de la Haute-Savoie rappelle à tous les citoyens, aux entreprises et aux collectivités qu’en adaptant quelques gestes simples dans notre vie quotidienne, nous pouvons réduire notre consommation d’eau.