Conférence départementale de l’eau et levée des restrictions des usages de l’eau en Haute-Savoie

 
 
©DDT74

Lundi 17 décembre 2018, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie et Christian Monteil, président du Département de la Haute-Savoie, aux côtés de l'Agence de l’eau et de la chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc ont réuni les acteurs de l’eau en Haute-Savoie (élus, services de l'État, associations environnementales, fédération départementale de la pêche et des milieux aquatiques, associations de sports en eaux vives, chambres consulaires et sociétés fermières) sur le thème "La gestion quantitative de l’eau ; constats et actions à mener."

Dans les contextes de changement climatique et de fort développement de la Haute-Savoie, les sécheresses récurrentes de 2015 et 2017 et celle, exceptionnelle, de cette année posent avec acuité la question de la gestion quantitative de la ressource en eau et de ses usages.

La Haute-Savoie doit passer d’une "gestion de crise" par des arrêtés sécheresse annuels à une gestion structurelle équilibrée de la ressource sur les secteurs les plus en tension quantitative et ceci dans un contexte de changement climatique.

La Haute-Savoie doit s’adapter pour améliorer sa résilience et poursuivre son développement.

Globalement la ressource en eau est abondante sur le département mais cette abondance est variable selon les territoires et dans le temps (sécheresse estivale et hivernale).

4 enjeux importants pour la gestion quantitative de l’eau :

Mieux connaître

Les études permettent d’avoir une vision objective et partagée des ressources disponibles, des prélèvements existants et du fonctionnement des milieux naturels. Ces résultats marquent le point de départ d’une concertation qui seule peut permettre d’aboutir à un partage de la ressource accepté par tous.

Plus économiser

La pression sur l’eau est importante. La Haute-Savoie consomme 100 Mm³ d’eau par an. La recherche d’économies d’eau doit être la priorité : réduire les fuites sur les réseaux d’eau potable, améliorer les process industriels, promouvoir une agriculture plus économe et pour les particuliers, adopter des gestes éco-responsables.

Mieux partager

Les tensions qui apparaissent nous amènera de plus en plus, avec les sécheresses prolongées, à un partage entre les territoires et les usages. La priorité sera toujours donnée à la sécurité incendie, à l’eau potable et au milieu. La concertation sur le partage doit être portée par les syndicats de rivières.

Stocker lorsque c’est nécessaire

L’eau est abondante à certaines périodes et insuffisante à d’autres. Le stockage temporaire de l’eau peut être une solution autorisée par la réglementation sous condition de ne pas dégrader le milieu.

La direction départementale des Territoires (DDT) et le Département, aux côtés de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse et de la chambre d'agriculture Savoie-Mont-Blanc ont fait le point sur les ressources disponibles, la connaissance des usages et ont présentés les actions à poursuivre et à entreprendre pour améliorer la résilience des territoires face au changement climatique.

Téléchargez les présentations

La situation de la sécheresse en Haute-Savoie au 17 décembre

Depuis début décembre, le département connaît des épisodes de précipitations. Le niveau des cours d’eau a fortement remonté ainsi que l’indice d’humidité des sols qui est revenu quasi à la normale. Mais le niveau des nappes est bas.

Les conditions actuelles permettent de lever l’ensemble des mesures de restriction de l’usage de l’eau en vigueur sur le département à compter du mardi 18 décembre 2018.

Consultez

L’État restera vigilant sur les conditions météorologiques dans les semaines à venir pour vérifier que la situation hydrologique ne se dégrade pas.

Malgré ce retour à la normale, l’eau est un bien précieux et la situation reste précaire. Le préfet de la Haute-Savoie appelle chaque citoyen à la vigilance et à faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau et rappelle qu’en adoptant quelques gestes simples dans notre vie quotidienne, nous pouvons réduire notre consommation d’eau.

L’eau est précieuse, économisons et protégeons-là !

Les ressources en eau ne sont pas inépuisables ; il est indispensable de ne pas les gaspiller. La recherche de toute économie d’eau est donc une priorité afin d’atténuer le risque d’un déséquilibre entre la demande et les ressources disponibles.