Lutte contre les violences conjugales durant le confinement

 
 
Lutte contre les violences conjugales durant le confinement

Le confinement à domicile constitue une situation propice aux violences conjugales.

Retrouvez les permanences ouvertes par les associations pour les femmes victimes de violences.

Les services de l’État (préfectures, DDCSdirection départementale de la cohésion sociale/réseau des droits des femmes, forces de l’ordre…), les juridictions et les associations sont pleinement mobilisés pour la mise en œuvre de ce plan dans la continuité de la dynamique du Grenelle des violences conjugales.

 

infographie violences-conjugales

Phase 1 du plan d'urgence : la mise en œuvre

L’alerte

  • Le numéro d’urgence reste le 17 sachant que les interventions pour violences conjugales font partie des priorités d’intervention des forces de l’ordre.
  • Le numéro 114 est désormais ouvert aux femmes victimes de violences. Il permet d'alerter les forces de l'ordre par SMS sans être entendue.
  • Le numéro d’écoute national 39-19 géré par la Fédération Nationale Solidarité Femmes est ouvert durant la période de confinement de 9H à 19H du lundi au samedi
  • La plateforme arretonslesviolences.gouv.fr est active 24h/7j et permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée (aucune trace des échanges après la déconnexion).

permanences ouvertes par les associations pour les femmes victimes de violences

  • Espace Femmes
    Du lundi au vendredi de 13h30 à 17h au 04 50 97 61 90
    espacefemmes74@gmail.com
  • AVIJ des Savoie Aide aux victimes
    Du lundi au vendredi au 06 14 78 56 12
    avij.des.savoie@gmail.com
  • CIDFF Savoie / Sud Isère Permanences juridiques, accès au droit, violences, retour à l’emploi, vie personnelle et familiale
    Du lundi au vendredi de 10h à 13h au 04 50 09 52 40
    cidff.contact@cidff-id.fr
    Entretiens avec professionnel.le.s spécialisé.e.s
  • Voir toutes les adresses et coordonnées en Auvergne-Rhône-Alpes

En outre, les juridictions ont eu pour consigne de la Garde des sceaux de traiter en priorité les violences conjugales et de prioriser l'éviction du conjoint violent.

Phase 2 du plan d'urgence : alertes dans les pharmacies

En lien avec l'ordre national des pharmaciens, le ministère de l’intérieur et le secrétariat aux droits des femmes créent un système d'alerte dans les pharmacies permettant aux forces de l'ordre d'intervenir dans une officine si une femme victime se présente. Cette dernière a la possibilité d’utiliser un code d'alerte (dire "masque 19").

Ouverture de points d'accompagnement éphémères des associations à l'entrée de certains centres commerciaux à ce jour uniquement en région parisienne, La région Auvergne – Rhône-Alpes n’est pas encore concernée.

Augmentation des capacités de logement en lien avec les collectivités locales , des places d’hébergement d’urgence, des nuitées d’hôtel.

Le conseil régional propose une soixante de logements dans la région (loyers financés par la région).

Accès à la santé sexuelle et reproductive

L’agence régionale de santé (ARS) s’assure de la continuité de l’accès à l’IVG avec les centres IVG et avec le concours des centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) des départements.

Pour toutes questions relevant de la santé sexuelle et reproductive, des permanences téléphoniques et /ou physiques, sont assurées par les CPEF, notamment pour la délivrance d’une première ordonnance de contraception ou pour les IVG médicamenteuses.

Pour les femmes qui disposent d’une ordonnance pour une pilule contraceptive, le décret du 15 mars dernier permet la délivrance des médicaments (y compris la pilule contraceptive) jusqu’au 31 mai, et ce sans renouvellement d’ordonnance.

l’Ordre des Avocats d’Annecy créé une permanence téléphonique spécifique

Le Gouvernement a mis en place tout un panel de mesures visant à protéger les victimes de violences intra familiales durant la période du confinement.

L’Ordre des avocats d’Annecy participe activement à cette opération d’envergure nationale et a décidé, outre sa participation aux mesures instaurées à l’échelon national, de mettre en place un dispositif local.

Aussi, afin d’accompagner les victimes de violences conjugales, l’Ordre des Avocats d’Annecy a créé une permanence spécifique joignable téléphoniquement, de 8h00 à 20h00, au 06.32.11.96.17.

Ces victimes pourront ainsi être mises en relation avec un avocat chargé d’assurer leur défense tant sur le plan pénal que civil (gestion des procédures familiales, ordonnances de protection, mesures éducatives...).

Il est à noter également que l’accueil téléphonique de la Maison des Avocats est également assuré du lundi au vendredi de 14h00 à 16h00.