Actualités 2017

Lancement de la concertation sur la Police de Sécurité du Quotidien en Haute-Savoie

 
 
police de sécurité du quotidien, protéger, garantir et servir

La sécurité du quotidien, c’est lutter contre tout ce qui fait naître un sentiment d’insécurité : les cambriolages, les infractions routières, les implantations et campements illicites, les incivilités dans la rue et dans les transports...

Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le Gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la perte de confiance de certains de nos concitoyens en la capacité de l’Etat à les protéger. En effet, l’insécurité qu’ils ressentent provient autant de la menace terroriste que des infractions commises au quotidien. La sécurité du quotidien, c’est lutter contre tout ce qui fait naître un sentiment d’insécurité  : les cambriolages, les infractions routières, les implantations et campements illicites, les incivilités dans la rue et dans les transports...

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a souhaité donner la parole à l’ensemble des  policiers et des gendarmes pour s’assurer que « l’évolution de leurs missions sur le terrain soit au plus proche de leurs besoins et de leurs attentes ». C’est dans ce cadre que Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie, a lancé une concertation qui a pour objectif de permettre aux forces de l’ordre de donner leur avis et de mettre en avant leurs retours d’expérience via des réunions de proximité dont les premières se sont tenues mardi 7 novembre au commissariat d’Annecy et mercredi 8 novembre à la brigade de gendarmerie de Bonneville.

Annecy
Bonneville

Les partenaires locaux (élus, polices municipales, réseaux de transports, bailleurs et services sociaux, entreprises de sécurité privée, associations, commerçants) seront également invités à s’exprimer par courrier.

La Police de Sécurité du Quotidien devra répondre à 5 grands objectifs pour renforcer l’efficacité des forces de l’ordre dans leur quotidien :

  •  Une police « sur-mesure » qui apportera à chaque territoire la réponse la plus adaptée pour restaurer la tranquillité,
  •  Une police et une gendarmerie connectée pour plus d’efficacité et plus de facilité
  •  Une police respectée avec des agents mieux équipés et mieux protégés
  •  Une police partenariale qui travaillera avec tous. Les acteurs, publics ou privés, doivent travailler ensemble, et pas côte à côte
  •  Une police recentrée sur ses missions premières
PSQ INFOG 2 VDEF